1 min de lecture Attentats à Paris

13 novembre : un convoyeur de Salah Abdeslam remis en liberté conditionnelle

C'est le parquet belge qui a annoncé la remise en liberté sous condition d'Ali Oulkadi. Il est placé sous contrôle judiciaire.

La devanture du Bataclan où 89 personnes ont été tuées lors de la prise d'otages le 13 novembre 2015
La devanture du Bataclan où 89 personnes ont été tuées lors de la prise d'otages le 13 novembre 2015 Crédit : JOEL SAGET / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Ali Oulkadi, qui était incarcéré en France, a été libéré lundi 18 juin. Il est l'un des convoyeurs belges de Salah Abdeslam, au lendemain des attentats parisiens du 13 novembre 2015. 

Selon le parquet belge et son avocat bruxellois, il a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire, confirmant des informations de presse

Après une demande de libération déposée par ses avocats, "le parquet fédéral a établi les conditions du contrôle judiciaire en Belgique et le juge (d'instruction parisien Christophe) Teissier les a entérinées", a précisé l'avocat Me Didier De Quévy. 

À lire aussi
Le préfet de police de Paris envisage de réformer la Brigade de recherche et d'intervention police
Des rescapés du Bataclan affichent leur soutien à la BRI dans une tribune

Ses avocats plaidaient son innocence et lors d'une confrontation en mars avec Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos du 13 novembre, ce dernier l'avait mis hors de cause. 

Oulkadi a été autorisé par la justice française à regagner la capitale belge où il résidait avant son arrestation fin 2015. Dans le cadre de son contrôle judiciaire, il a "interdiction de quitter la Belgique, interdiction de s'absenter de son domicile entre certaines heures, interdiction de fréquenter certains lieux et obligation de pointer à la police de son lieu de domicile", a précisé le parquet de Paris. 

Il doit aussi "justifier d'une activité" et ne peut "entrer en contact avec un certain nombre d'individus" ni "détenir une arme", a-t-on ajouté de même source. Après la confrontation début mars au cours de laquelle Oulkadi avait été "innocenté" par Abdeslam, d'après ses défenseurs, son avocate française Me Marie Dosé avait annoncé le dépôt "dans les meilleurs délais" d'une demande de remise en liberté. 

Celle-ci a donc été entérinée par la justice française après que le parquet fédéral belge a "établi les conditions" du contrôle judiciaire à Bruxelles, ont expliqué mardi le parquet fédéral et l'avocat belge d'Oulkadi, Me Didier De Quévy. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Terrorisme Antiterrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793807485
13 novembre : un convoyeur de Salah Abdeslam remis en liberté conditionnelle
13 novembre : un convoyeur de Salah Abdeslam remis en liberté conditionnelle
C'est le parquet belge qui a annoncé la remise en liberté sous condition d'Ali Oulkadi. Il est placé sous contrôle judiciaire.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/13-novembre-un-convoyeur-de-salah-abdeslam-remis-en-liberte-conditionnelle-7793807485
2018-06-19 10:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-rnRkNe2_k-5xwl41ErlUw/330v220-2/online/image/2017/1113/7790932403_la-devanture-du-bataclan-ou-89-personnes-ont-ete-tuees-lors-de-la-prise-d-otages-le-13-novembre-2015.jpg