1 min de lecture Attentats à Paris

13 novembre : un Belge mis en examen pour complicité dans la préparation des attaques

Yassine Atar, remis à la France par la Belgique mardi 5 juin, a été mis en examen pour complicité dans la préparation des attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

Le Bataclan a été le théâtre de l'attaque la plus sanglante avec un bilan provisoire de 82 morts vendredi 13 novembre 2015
Le Bataclan a été le théâtre de l'attaque la plus sanglante avec un bilan provisoire de 82 morts vendredi 13 novembre 2015 Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

Un suspect belge, remis à la France mardi 5 juin, a été mis en examen pour sa complicité soupçonnée dans la préparation des attentats du 13 novembre 2015. Il a été écroué, a indiqué le parquet de Paris.

Yassine Atar, 31 ans, a été arrêté en mars 2016 en Belgique où il était incarcéré depuis, était réclamé par la justice française. Il est le frère d'Oussama Atar, un vétéran du jihad soupçonné d'avoir piloté les attentats depuis la Syrie mais qui n'a jamais pu être interpellé.

Le suspect est déjà mis en cause dans le volet belge de l'enquête sur ces attentats qui ont fait 130 morts. Il a été inculpé pour "assassinats terroristes" et "participation aux activités d'un groupe terroriste en qualité de dirigeant", en juin 2017 à Bruxelles.

À lire aussi
Jawad Bendaoud arrive au tribunal de Paris mercredi 21 novembre 2018, au premier jour de son procès en appel justice
Jawad Bendaoud continue à se donner en spectacle lors de son procès en appel

Un cousin des kamikazes de Bruxelles

Son arrestation avait eu lieu cinq jours après les attentats de Bruxelles. Les enquêteurs avaient perquisitionné les domiciles de ses proches, notamment ceux de sa soeur Asma et de leur mère Malika Benhattal. Oussama et Yassine Atar sont des cousins des frères El Bakraoui, des kamikazes des attentats dans le métro et à l'aéroport de Bruxelles.

Selon des médias belges, Yassine Atar était soupçonné d'avoir eu entre les mains une clé de la planque de Schaerbeek où avaient été fabriquées les ceintures explosives utilisées le 13 novembre 2015 à Paris. Salah Abdeslam, seul participant encore vivant des attentats de Paris, a également été hébergé dans cette planque au cours de sa cavale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Justice Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793650051
13 novembre : un Belge mis en examen pour complicité dans la préparation des attaques
13 novembre : un Belge mis en examen pour complicité dans la préparation des attaques
Yassine Atar, remis à la France par la Belgique mardi 5 juin, a été mis en examen pour complicité dans la préparation des attentats du 13 novembre 2015 à Paris.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/13-novembre-un-belge-mis-en-examen-pour-complicite-dans-la-preparation-des-attaques-7793650051
2018-06-05 19:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KspkmsFUThzcpwpI2JQJJA/330v220-2/online/image/2015/1114/7780513082_le-bataclan-a-ete-le-theatre-de-l-attaque-la-plus-sanglante-avec-un-bilan-provisoire-de-82-morts-vendredi-13-novembre-2015.jpg