1 min de lecture Info

Journée de solidarité : la destination des fonds fait débat

DECRYPTAGE - Officiellement instaurée pour participer au financement de la dépendance, la "journée de solidarité" ne bénéficie pas uniquement aux personnes âgées.

Philippe Roy Contancin
Philippe Roy-Contancin et La rédaction numérique de RTL

Férié mais pas chômé. Depuis presque dix ans, le Lundi de Pentecôte n'est plus une journée de repos pour tous les Français mais une "journée de solidarité". Remplit-elle ses objectifs ? RTL fait le bilan de cette contribution des salariés.

A quoi sert-elle ?

Officiellement à "assurer le financement des actions en faveur de l'autonomie des personnes âgées ou handicapées", selon la loi du 30 juin 2004. Le Premier ministre de l'époque, Jean-Pierre Raffarin, avait décidé d'instituer cette journée à la suite de la canicule d'août 2003, au cours de laquelle près de 20.000 personnes âgées étaient décédées.

Comment cela se passe-t-il ?

Bilan comptable : 2,4 milliards d'euros de recettes chaque année. La loi prévoyait "une journée supplémentaire de travail non rémunéré pour les salariés". Depuis 2008, cette journée de solidarité est à la carte : certaines entreprises demandent de prendre un jour de congé ou de RTT en moins, d'autres en font cadeau à leurs employés.

Tous les fonds sont-ils destinés aux personnes âgées ?

À lire aussi
Steak hachés (illustration) fraude
Faux steaks hachés : "choquant et inacceptable" pour la Croix-Rouge

Non. Dès le départ, 40% des fonds récoltés sont dirigés vers les personnes handicapées, quel que soit leur âge. Sont censés revenir aux personnes âgées les 60% restants.

Est-ce véritablement le cas ?

Pascal Champvert, président de l'association des directeurs d'hébergements pour les personnes âgées est plus que circonspect. Selon lui, depuis 2004, près de 3 milliards d'euros ne sont pas allés à l'aide aux personnes âgées. "Ça représente 100.000 emplois qui n'ont pas été créés comme ils devaient l'être pour mieux accompagner les personnes âgées à domicile ou en établissement", explique-t-il.

Ainsi, selon Pascal Champvert, ces fonds auraient servi à financer des "climatiseurs" ou encore "des emplois d'animateurs sportifs auprès de la fédération handisport" alors que ces frais doivent normalement être pris en charge par l'Etat.

>
Pascal Champvert : "Tout travail mérite salaire" Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : Philippe Roy Contancin | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Société Travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7761534160
Journée de solidarité : la destination des fonds fait débat
Journée de solidarité : la destination des fonds fait débat
DECRYPTAGE - Officiellement instaurée pour participer au financement de la dépendance, la "journée de solidarité" ne bénéficie pas uniquement aux personnes âgées.
https://www.rtl.fr/actu/journee-de-solidarite-la-destination-des-fonds-fait-debat-7761534160
2013-05-20 09:14:00