1 min de lecture Jean-Pierre Bel

Jean-Pierre Bel : "De fait, je dérange !"

VIDEO - Jean-Pierre Bel répondait aux questions de Jean-Michel Aphatie jeudi matin. Interrogé sur des mises en cause le visant de la part de certains à gauche, le président PS du Sénat estime qu'il "dérange", notamment parce qu'il n'est "pas du sérail" et qu'il défend le non-cumul.

Jean-Pierre Bel sur RTL le 7 février 2013
Jean-Pierre Bel sur RTL le 7 février 2013 Crédit : RTL
Jean-Michel Aphatie

Premier président socialiste de la Haute assemblée sous la Vème République, Jean-Pierre Bel était questionné par Jean-Michel Aphatie sur son autorité ou des déplacements en Amérique du Sud, alors que le Sénat, passé à gauche en 2011, a repoussé plusieurs textes importants du gouvernement.

"Nous sommes dans un Sénat turbulent, certes, mais qui est en train de montrer une voie différente et, qui peut-être, peut permettre des évolutions dans les mois à venir", a-t-il commenté. "Quant à ma propre attitude, elle est liée aussi à ce que je suis. De fait, je dérange". "Parce que je ne suis pas un homme du sérail, parce que j'ai un accent", a poursuivi l'élu de l'Ariège.

Il a cité aussi son attachement à "la limitation du cumul des mandats". "Pour certains, président du Sénat qui pense que cet engagement du président de la République va dans le bon sens, je ne m'inscris pas fidèlement dans les pas de Gaston Monnerville", a-t-il observé. Mais "il y a des convictions qu'il faut savoir porter jusqu'au bout". Le radical Monnerville présida le Sénat pendant 19 ans (1947 à 1968). Par ailleurs nombre de sénateurs socialistes - dont le président du groupe François Rebsamen - sont opposés à la limitation des mandats.

"J'ai moins voyagé à l'extérieur que mes prédécesseurs, dit Jean-Pierre Bel. Bel. Quant à son autorité, "le Sénat n'est pas une cour de récréation, on n'est pas là pour rappeler à l'ordre tel ou tel", a-t-il expliqué.

Lire la suite
Jean-Pierre Bel Politique Exclu RTL
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants