2 min de lecture Vol Egyptair Paris-Le Caire

Vol EgyptAir Paris-Le Caire : des signaux provenant d'une bote noire repérés

Un navire français a capté, mercredi 1er juin, le "signal d'une balise d'un enregistreur de vol" du MS804, d'après les autorités égyptiennes et le BEA.

Un vol de la compagnie EgyptAir reliant Paris au Caire a disparu dans la nuit du 18 au 19 mai (image d'illustration)
Un vol de la compagnie EgyptAir reliant Paris au Caire a disparu dans la nuit du 18 au 19 mai (image d'illustration) Crédit : Andy Buchanan / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

L'enquête sur la disparition du Vol MS804 de la compagnie Egyptair avance. Les autorités égyptiennes ont annoncé mercredi 1er juin qu'un navire de la marine française avait réussi à capter des "signaux émanant probablement" d'une des deux boites noires de l'appareil qui s'était abîmé au large de l'île grecque de Karpathos, en mer Méditerranée, le 19 mai. Le Bureau d'enquêtes et d'analyses a par la suite confirmé cette information. 66 personnes, dont 15 Français, se trouvaient à bord de l'Airbus A320.

"Le signal d'une balise d'un enregistreur de vol a pu être détecté par les équipements de la société Alseamar déployés sur le bâtiment de la Marine nationale Laplace", a ainsi indiqué le directeur du BEA, Rémi Jouty. Il faudra cependant s'armer de patience et attendre une semaine avant l'arrivée d'un bateau spécialement conçu pour remonter les deux boites noires, d'après le ministère égyptien de l'Aviation civile. Mine d'informations précieuse, les enregistreurs de vol renseigneront les enquêteurs sur les causes du crash, qui demeurent inconnues à ce jour.

L'hyptohèse de l'incident technique privilégiée

Cette découverte porteuse d'espoir a été rendue possible par l'équipement de pointe embarqué sur le Laplace, un navire battant pavillon français. Arrivé mardi 31 mai sur la zone de recherche, le bateau dispose de trois engins immergés capables de détecter des boites noires par 4.000 à 5.000 mètres. Le Laplace doit être rejoint d'ici une dizaine de jours par un navire équipé de robots permettant de repêcher les enregistreurs de vol.

L'hypothèse de l'attentat, initialement mise en avant par l'Egypte, a cédé du terrain au profit de celle de l'incident technique. En effet, des alertes automatiques avaient été émises par l'Airbus deux minutes avant sa chute, signalant de la fumée dans le cockpit et une défaillance de l'ordinateur gérant les commandes. Le vol MS804 est tombé entre la Crète et la côte nord de l'Egypte après avoir soudainement disparu des écrans radar.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vol Egyptair Paris-Le Caire Egypte Crash
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants