1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Vol Egyptair Paris-Le Caire : confusion sur l'envoi d'un signal de détresse avant le crash
2 min de lecture

Vol Egyptair Paris-Le Caire : confusion sur l'envoi d'un signal de détresse avant le crash

ÉCLAIRAGE - Des informations contradictoires sèment le doute sur l'envoi d'un message d'urgence avant la perte de contact radar.

Un avion Egyptair en approche de l'aéroport de Londres Heathrow, le 28 avril 2016
Un avion Egyptair en approche de l'aéroport de Londres Heathrow, le 28 avril 2016
Crédit : Jed Leicester/Shutterst/SIPA
Julien Absalon
Julien Absalon

Grande confusion autour des dernières minutes du vol Eyptair MS804 qui s'est écrasé avec 66 personnes à son bord au large de l'île grecque de Karpathos, alors qu'il effectuait la liaison Paris-Le Caire. Plusieurs sources contradictoires ont fait état, dans les heures suivant le crash, de l'envoi d'un signal de détresse par l'appareil.

Le vice-président d'EgyptAir, Ahmed Adel, faisait savoir dans un premier temps que l'avion n'avait émis "aucun signal de détresse". L'annonce a cependant été rapidement contredite par un communiqué de la compagnie aérienne égyptienne, publié deux heures après l'annonce officielle de perte de contact, assurant que l'appareil avait finalement bel et bien émis un "message de détresse" avant qu'il ne s'écrase. Un responsable d'EgyptAir assurait même à l'AFP que le message avait été capté à 4h26 (heure française), soit deux heures après la dernière localisation de l'appareil à 2h29. Cette information a fini par être démentie par le porte-parole de l'armée égyptienne : "Les Forces armées égyptiennes affirment qu'elles n'ont reçu aucun message de détresse en provenance de ce vol".

Aucun problème signalé par le pilote

Il est donc très incertain qu'un message de détresse ait été envoyé. Il semble même certain qu'aucun signal de ce type n'ait été détecté avant la catastrophe. "Il n'y a pas eu de signal vocal [des pilotes] ou électronique avant la disparition de l'avion", a assuré le patron de l'aviation civile grecque dans une interview au Guardian. Le pilote de l'avion n'a même signalé "aucun problème" dans sa dernière communication avec les contrôleurs aériens.

Le site spécialisé Flightradar24, qui se base sur les données récoltées par les installations aériennes, ajoute de son côté n'avoir identifié aucun code d'urgence pouvant être émis par le transpondeur de l'avion, instrument de communication et localisation radio. Parmi ces codes à quatre chiffres, l'équivalent du "mayday" à l'oral, le "7700" permet d'annoncer une situation de détresse et de déclencher au sol toutes les procédures d'urgence requises. D'autres codes existent, notamment le "7500" pour un détournement d'avion ou encore le 7600 en cas de panne radio.

Un élément crucial pour l'enquête

Qu'en est-il alors du "message de détresse" que la compagnie aérienne dit avoir reçu après le crash ? Une hypothèse laisse entendre que ce signal proviendrait de la balise automatique de localisation d'urgence (ou ELT pour Emergency Locator Transmitter). Mais en principe, en cas de crash, ces balises "n'ont pas le temps d'émettre", indique Gérard Legauffre, ancien enquêteur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), auprès de l'AFP.

Une chose est sûre, l'existence ou non d'un signal de détresse envoyé avant le crash est une information capitale pour connaître les circonstances du drame. Si aucun problème n'a effectivement été signalé avant le drame, cela signifierait sans doute que le crash s'est produit de manière très brutale. Cela pourrait alors correspondre à un attentat à la bombe, à un dégât matériel ayant conduit à l'explosion brutale de cet Airbus A320, considéré comme étant l'un des modèles les plus sûrs, ou encore à un accident consécutif à une coupure totale (et volontaire ?) des systèmes électroniques.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/