1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Visite du pape François en Turquie : condamnation de la violence au nom de Dieu
1 min de lecture

Visite du pape François en Turquie : condamnation de la violence au nom de Dieu

En visite en Turquie le pape François a condamné la justification religieuse de la violence, désignant sans le nommer le groupe État islamique.

Le pape François a condamné vendredi 28 novembre la violence au nom de Dieu devant Mehmet Gormez, le principal dignitaire religieux turc.
Le pape François a condamné vendredi 28 novembre la violence au nom de Dieu devant Mehmet Gormez, le principal dignitaire religieux turc.
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

A l'issue d'un entretien avec le principal dignitaire religieux turc Mehmet Gormez, le pape François a désigné sans le nommer le groupe Etat islamique. "A cause d'un groupe extrémiste et fondamentaliste, des communautés entières, spécialement mais pas seulement les chrétiens et les yazidis, ont subi et souffrent encore de violences inhumaines", a-t-il dit.

Pour le pape argentin, "la violence qui cherche une justification religieuse mérite la plus forte condamnation". "La violence a frappé aussi des édifices sacrés, des monuments, des symboles religieux et le patrimoine culturel, comme si on voulait effacer toute trace, toute mémoire de l'autre", a condamné le souverain pontife. "Le monde attend de tous ceux qui prétendent adorer Dieu, qu'ils soient des hommes et des femmes de paix, malgré les différences ethniques, religieuses, culturelles ou idéologiques".

La Turquie dénonce la montée de l'islamophobie

Dans un même élan, Mehmet Gormez a lui aussi dénoncé tous les groupes qui pratiquent la violence au nom d'une religion. "Ceux qui propagent la violence et la cruauté en choisissant un chemin qui est en complète violation de l'appel à la paix de l'islam doivent être considérés comme en état de rébellion contre Dieu, quel que soit le nom qu'ils se donnent", a-t-il dit.

Comme le président turc Recep Tayip Erdogan un peu plus tôt, Mehmet Gormez a aussi dénoncé la montée de l'islamophobie, craignant qu'elle "ne soit utilisée comme un prétexte à des pressions, intimidations et discriminations" contre "les musulmans qui vivent en Occident".

À lire aussi

Comme il l'avait déjà fait dans l'avion l'amenant à Ankara, Le pape n'a pas manqué de louer les "efforts généreux" de la Turquie pour l'accueil des réfugiés de Syrie et d'Irak, quelle que soit leur confession. "La communauté internationale a l'obligation morale de l'aider à prendre soin des réfugiés", a-t-il déclaré devant le président turc.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/