4 min de lecture Médias

VIDÉO - Présidentielle américaine 2016 - Le Top 5 : Hillary Clinton qui tente de prendre le métro, parodiée par "Saturday Night Live"

AU CŒUR DE LA CAMPAGNE - Hillary Clinton tente de rattraper son plan de com' ratée du métro ou encore Donald Trump qui risque de perdre son étoile d'Hollywood, tout est dans le Top 5.

>
Hillary Clinton Addresses Her Losing Streak Cold Open SNL Crédit Image : Capture d'écran / YouTube |
Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

Après avoir été raillé sur les réseaux sociaux, l'opération de communication ratée d'Hillary Clinton dans le métro, a fait le bonheur de l’émission mythique de NBC, Saturday Night Live, qui a reconstitué en ouverture la séquence grotesque. Hillary Clinton (interprétée par Kate McKinnon), embarrassée par les moqueries, a tenté de retourner la situation à son avantage en riant de son propre sort.


Lors du dîner de la presse de la ville de New York, après une présentation en rap du maire démocrate, l’ancienne sénatrice de l'État lui a demandé de réparer ses portiques de métro. "Il y a beaucoup de choses que je pourrais te demander sur le plan international, national, local, au niveau de la ville... Mais est-ce que tu ne pourrais pas juste réparer ces portiques pour tickets dans le métro ?", a demandé en riant l’ancienne Première Dame. "J’ai dû m’y prendre à 5 fois ! Le petit terminal n’arrêtait pas de me dire 'compostez à nouveau'. Vraiment, il faut que tu répares ça !".

>
Hillary Clinton Jokes About Her Subway Struggles at Charity Dinner

La fausse une du "Boston Globe" présente un Président Trump

Le Boston Globe, récemment auréolé de l’Oscar du meilleur film pour Spotlight, le récit d’une enquête de sa cellule d’investigation, a publié ce dimanche une une qu’il "espère ne jamais avoir à publier". On peut y voir une photo du Président Donald Trump qui s’adresse à la nation, après 3 mois de mandats à la Maison Blanche. "Les déportations vont commencer", titre le journal, qui se demande comment le Président va pouvoir expulser 11 millions de sans-papiers comme il l’a promis, alors que des émeutes agitent les grandes villes, et qu’un krach boursier menace depuis que les États-Unis surtaxent les importations du Mexique et de la Chine

Cette Une est une façon pour le Boston Globe d’interpeller les électeurs, de donner une idée du visage de l’Amérique si le géant de l'immobilier est élu. Pour autant le quotidien de Boston n’encourage pas les électeurs à choisir Ted Cruz, "tout aussi extrême et peut-être encore plus dangereux", mais supplie les conservateurs de tout faire pour éviter que ce cauchemar se réalise. 

La CIA prête à désobéir au président Donald Trump

À lire aussi
vidéo
États-Unis : Donald Trump de nouveau candidat en 2024 ?

La CIA annonce qu’elle est prête à désobéir à Donald Trump s’il arrive au pouvoir. Ce dernier avait promis de rétablir la torture du supplice de la baignoire pour les terroristes. Mais le directeur de l’agence de renseignements prévient sur NBC que ses services n’appliqueront pas ces consignes, même si le Président Donald Trump les y obligeait. Cette technique de torture est interdite depuis 2009. L’autre candidat républicain Ted Cruz a aussi déclaré au cours de la campagne qu’il ne considérait pas le supplice de la baignoire comme du terrorisme.

Dénoncer les "valeurs new-yorkaises", de l'antisémitisme ?

Qu’entendait Ted Cruz en dénonçant violemment en janvier les "New York Values", les valeurs de New York, pour attaquer son adversaire Donald Trump ? La question resurgit à l’occasion de la primaire de l’État de New York. Selon un éditorialiste vedette de Fox News, Geraldo Rivera, lorsque le sénateur texan dénonce, de façon floue, les "valeurs new-yorkaises", c’est bien l’héritage de la culture juive de New York que vise le sénateur du Texas. "Les sous-entendus antisémites puants que je vois dans ce message sur les "valeurs new-yorkaises" mélangent l’argent et les médias", selon Geraldo Rivera. Le candidat républicain s’est justifié en disant qu’il visait les politiciens de gauche de New York.  

WATCH: @TedCruz tells @GMA hedoesn't regret his"NewYork values" comment https://t.co/byrDIKRMOr https://t.co/8JqUVFnQ0l

— ABC News Politics(@ABCPolitics) 7 avril 2016

Donald Trump va-t-il perdre son étoile à Hollywood ?

Donald Trump n’est pas seulement un milliardaire de l’immobilier. Il s’est aussi fait connaître en présentant la télé réalité The Apprentice qui a été un grand succès d’audience sur NBC. À ce titre, il a été récompensé en 2007, par une étoile sur le Hollywood Boulevard Walk of Fame, où les grands noms du cinéma, de la musique et de la télévision, sont honorés par une large étoile sur le trottoir. Cependant, la sienne est aujourd’hui régulièrement taguée, vandalisée, certains opposants au candidat urinent sur l’étoile. D’autres dessinent une croix gammée. 

Un américain urine sur l'étoile de Donald Trump sur le Hollywood Boulevard Walf of Fame, à Los Angeles
Un américain urine sur l'étoile de Donald Trump sur le Hollywood Boulevard Walf of Fame, à Los Angeles

Le propriétaire d’un chien a même eu l’étrange idée de faire soulager son animal sur l’étoile du milliardaire. Au point que certains habitants de Los Angeles se demandent s’il ne faut pas retirer l’étoilePas question a répondu au Los Angeles Times le président de la chambre de commerce d’Hollywood, qui rappelle qu’aucune étoile n’a jamais été enlevée de ces trottoirs de légende. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Vidéo Amérique du Nord
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants