2 min de lecture Japon

VIDÉO - Japon : la foule en panique pendant les séismes qui ont fait 9 morts

Dans la nuit du 14 au 15 avril, le Japon a été secoué par plusieurs séismes de magnitude allant jusqu'à 6,5.

>
Les réactions de la foule après les séismes au Japon Crédit Image : KAZUHIRO NOGI / AFP |
Micro RTL (illustration)
Caroline Brenière

Dans la nuit de jeudi 14 à vendredi 15 avril, l'île de Kyushu et la région de Kumamoto, dans le sud-ouest de l'archipel, ont été frappées par plusieurs tremblements de terre de magnitude allant jusqu'à 6,5. Selon l'agence météorologique, les secousses ont été très importantes par endroits, atteignant une intensité proche de celle du séisme du 11 mars 2011. Le bilan est de 9 morts, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, qui a également fait état de 860 blessés.

Les séismes ont été ressentis dans la préfecture de Kumamoto, comme le montre la vidéo ci-dessus, filmée par un touriste canadien. Des secousses ont été ressenties jusqu'à Tokyo, à un millier de kilomètres au nord de la région de Kyushu. La NHK, l'unique groupe audiovisuel public du pays, a diffusé des images spectaculaires des secousses, capturées par les caméras qui se déclenchent automatiquement lors de ces incidents. 

L'état de catastrophe naturelle a été déclaré

Quelque 40.000 personnes ont trouvé refuge dans plusieurs centaines de centres, ouverts dans des bâtiments publics. Grâce au système d'avertissement, les habitants ont été prévenus des secousses quelques secondes avant qu'elles débutent. Au total, ce sont des dizaines de maisons qui ont été partiellement ou entièrement détruites et près de 14.000 foyers qui ont été privés d'électricité. Plusieurs incendies se sont déclarés à la suite des incidents. Les transports sont encore actuellement perturbés par des routes très endommagées. La préfecture de la région envisage d'évacuer un hôpital, susceptible de s'effondrer.

Au niveau nucléaire, Kyushu Electric Power, qui alimente la centrale de Sendai, abritant les deux seuls réacteurs du Japon en service, a assuré qu'aucun dysfonctionnement n'avait été observé. Aucune crainte non plus du côté des autres installations nucléaires du pays situés dans la zone touchée, à savoir les installations d'Ehime et Genkai. Plusieurs grands groupes japonais, dont Bridgestone, HondaToyota et Sony, ont décidé de suspendre leurs activités ce vendredi, afin d'éviter tout risque. 

À lire aussi
Une geisha (illustration) tourisme
Japon : prendre une photo à Kyoto peut vous coûter 83 euros d'amende

L'état de catastrophe naturelle a été déclaré et quelque 6.500 hommes, notamment des pompiers, des policiers et des soldats, ont été mobilisés sur place. "Il est à craindre que le bilan ne s'alourdisse", a avoué le ministre de la Gestion des désastres, Taro Kono. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Japon Séisme Catastrophe naturelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants