1 min de lecture Fukushima

VIDÉO - Il y a quatre ans, la catastrophe de Fukushima faisait trembler le Japon

VIDÉO ZAPPEUR - Le 11 mars 2011, un séisme survenu au large des côtes nippones causait un tsunami, la mort de milliers de personnes et faisait peser la crainte d'un drame nucléaire majeur.

>
Il y a quatre ans, la catastrophe de Fukushima faisait trembler le Japon Crédit Image : Capture d'écran / RTL | Durée : |
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet
Journaliste RTL

Des secousses violentes, les immeubles qui tremblent et au large, une vague monumentale. Le 11 mars 2011, le Japon a subi de front un séisme terrible, survenu en pleine mer, au large de ses côtes. Pourtant habitué à l'activité sismique, l'archipel a été pris de court par le tremblement de terre d'une magnitude de 9, et surtout l'incroyable déferlante qui suivi. 

Une vague qui atteignit parfois jusqu'à trente mètres de haut, dévastant le pays sur son passage. Résultat : des dizaines de milliers de morts et de disparus, des dégâts matériels colossaux, chiffrés à plusieurs centaines de milliards de dollars et une centrale nucléaire en péril à Fukushima, au nord de Tokyo. 

Après deux explosions et des dégagements de fumée terrifiants, le pays et le monde ont gardé les yeux rivés sur la ville, sur les courageux volontaires, partis tenter de refroidir des réacteurs au bord de la fusion, au péril de leur vie. Face aux destructions, plus d'un demi-million de Japonais ont été contraints de quitter la préfecture de Fukushima pour trouver refuge ailleurs. 

Le drame tant craint aura finalement laissé une large zone totalement inhabitable, des milliers de personnes sans-abri et totalement démunies et surtout ravivé la crainte du danger nucléaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fukushima Japon Nucléaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants