1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Ebola : soupçon d'espoir après la guérison de deux médecins américains
1 min de lecture

VIDÉO - Ebola : soupçon d'espoir après la guérison de deux médecins américains

VIDÉO - Alors que l'épidémie Ebola continue sa progression en Afrique de l'Ouest, une lueur d'espoir de remède naît aux États-Unis.

Un panneau affichant le message : "Attention ! La menace Ebola est réelle"
Un panneau affichant le message : "Attention ! La menace Ebola est réelle"
Crédit : ISSOUF SANOGO / AFP
Charlotte Haas & AFP

Deux Américains infectés par le virus Ebola au Liberia, où ils ont été traités par un sérum expérimental avant d'être soignés aux Etats-Unis, sont sortis guéris de l'hôpital d'Atlanta où ils avaient été rapatriés en juillet, ont annoncé jeudi 21 août leurs médecins. L'annonce de ce premier cas de guérison pourrait constituer une étape importante dans la lutte contre le virus Ebola.

Kent Brantly (33 ans) et Nancy Writebol (60 ans), un médecin et une missionnaire américaine de l'organisation caritative américaine Samaritan's Purse, tout deux contaminés par le virus au Liberia, ont reçu durant deux semaines un traitement expérimental, le ZMapp, un sérum qui n'avait auparavant été testé que sur les singes et dont les effets secondaires sont méconnus à ce jour. 

Quelle efficacité pour le ZMapp ?

Avec ce premier cas de guérison du virus Ebola, le ZMapp est au centre de toute les attentions. Toutefois, les médecins qui ont soigné les deux Américains ont souligné qu'il était difficile d'évaluer le rôle joué dans leur guérison par le sérum. 

Si plusieurs autres patients ayant bénéficié du ZMapp, parmi lesquels trois médecins au Liberia, ont vu leur état de santé s'améliorer, d'après les autorités locales. En revanche, le prêtre espagnol Miguel Pajares, qui avait lui aussi reçu ce traitement après avoir été rapatrié à Madrid, n'a pas survécu à la maladie. Son décès a été annoncé le 12 août par les autorités espagnoles.
Autre problème, le traitement n'en est qu'à ses balbutiements : il y a très peu de doses disponibles et il est compliqué à fabriquer en grande quantité. Néanmoins, d'autres pistes existent comme un vaccin préventif encore au stade des essais et qui pourrait être disponible courant 2015. En attendant, informer les populations et prendre des mesures de précaution sont les deux seuls remèdes à l'épidémie. 

À écouter

Ebola : soupçon d'espoir après la guérison de deux médecins américains
01:54
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/