1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Des violences éclatent à Baltimore après la mort d'un jeune Afro-américain
1 min de lecture

Des violences éclatent à Baltimore après la mort d'un jeune Afro-américain

Des heurts ont éclaté à Baltimore aux États-Unis dans la nuit de samedi à dimanche. Des violences apparues suite à un rassemblement en mémoire de Freddie Gray, un Afro-américain de 25 ans mort après son interpellation par la police.

Alice Beckel & AFP

La ville de Baltimore aux États-Unis a connu un épisode de violence dans la nuit de samedi à dimanche, 34 personnes ont été arrêtées. Les incidents ont débuté lors d'un rassemblement organisé samedi en mémoire de Freddie Gray, un jeune noir décédé à la suite d'une interpellation policière. Près de 1.000 personnes étaient réunis devant la mairie pour rendre hommage à Freddie Gay et réclamer la fin des violences policières. "Sans justice, pas de paix", scandés les manifestants.

L'atmosphère s'est détériorée quand une bande de plusieurs dizaine de personnes a commencé à lancer des cônes de sécurité, des canettes ou encore des poubelles sur les policiers. Des vitrines de magasins ont été brisées et des manifestants ont été aperçus en train de piller une supérette. Des scènes enregistrées depuis des hélicoptères par les caméras des chaînes de télévision.

Dimanche, la sœur jumelle de Freddie Gray a lancé un appel au calme. "Ma famille veut vous dire: s'il vous plaît, s'il vous plaît, arrêtez la violence. Freddie ne voudrait pas ça", a déclaré Fredericka Gray.

Une énième bavure policière ?

Freddie Gray est mort une semaine après avoir été interpellé par la police locale le 12 avril. Une vidéo montrait le jeune homme plaqué au sol par des policiers puis traîné vers le fourgon de police. Sa colonne vertébrale était sectionnée à la hauteur des cervicales à 80%. La police avait reconnu, vendredi, que le jeune homme aurait dû recevoir une assistance médicale immédiatement après son arrestation.

À écouter aussi

Plusieurs enquêtes ont été lancées pour déterminer les causes des blessures. Six fonctionnaires de police ont été suspendus. Les conclusions de ces investigations devraient être rendues le 1er mai. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/