1 min de lecture Politique

VIDEO : comprendre la guerre d'Algérie en 3 minutes

Il y a 50 ans, le gouvernement français et le Front de libération national algérien, le FLN, signaient les Accords d'Evian, marquant la fin de la guerre d'Algérie et le prélude à l'indépendance après 132 ans de colonisation française. C'était le 19 mars 1962. Si aucune commémoration n'est officiellement prévue, RTL.fr vous propose de comprendre ce qu'il s'est passé dans ce qu'on appelle la guerre d'Algérie.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Le difficile devoir de mémoire

Il y a 50 ans, le gouvernement français et le Front de libération national algérien (FLN) signaient
les Accords d'Evian, marquant la fin de la guerre d'Algérie et le prélude à l'indépendance après 132 ans de colonisation française.

L'indépendance algérienne a été acquise par les armes durant sept ans et demi de guerre. C'est la seule ex-colonie française d'Afrique dans les années 60 à avoir dû s'affranchir avec violence de la tutelle de Paris. Dès le 1er novembre 1954, les attentats du FLN ciblent les symboles français en Algérie et des civils. Les Français mènent, eux, une guerre de propagande, en écrasant les "fellaghas" à coup de renforts militaires et de torture.

Les conséquences de cette "guerre", que la France ne reconnaîtra comme telle qu'en 1999, se font rapidement ressentir : la IVe République tombe, le général de Gaulle est appelé pour sauver l'Algérie française. Mais ce "très pragmatique" dirigeant, selon Redha Malek, ancien porte-parole algérien aux négociations d'Evian, se rend vite compte, au grand dam des colons, que la seule issue est l'indépendance. Le 8 janvier 1962, 78% des Français votent par référendum le droit de l'Algérie à l'autodétermination. 

DIAPORAMA : comprendre la guerre d'Algérie en 3 minutes
(cliquez sur l'image pour découvrir le diaporama)
VIDEO : comprendre la guerre d'Algérie en 3 minutes

Entre-temps, d'âpres négociations sont menées sous l'égide de de Gaulle pour une "sécession", puis une "autodétermination" avant l'acceptation du terme "indépendance" algérienne. Elles capotent et reprennent en pleines tensions inter-françaises sur cette décolonisation, avant de déboucher le 18 mars 1962 sur la signature à Evian, sur les bords du Lac Léman (est de la France), des fameux accords. Un mois plus tôt, des généraux français avaient tenté un putsch pour ne pas perdre "leur" Algérie.

Aussi l'ordre de cessez-le-feu pour le 19 mars reste lettre morte. C'était pourtant l'un des points des accords signés par le ministre d'Etat français chargé des affaires algériennes Louis Joxe et le chef de la délégation du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), le colonel de l'Armée de libération nationale Belkacem Krim.

Avec l'entrée dans la clandestinité des radicaux de l'Organisation de l'armée secrète (OAS) pour garder "l'Algérie française", les attentats se multiplient en Algérie et en métropole. Les Français "pieds-noirs" - alors un million soit 10% de la population totale de l'Algérie - fuient en masse laissant derrière eux, selon un spécialiste, Pierre Daum, 200.000 compatriotes.

En vertu des Accords d'Evian, ces derniers se voient sommés de décider dans les trois ans de rester français ou devenir algérien. Il n'en reste aujourd'hui que quelques centaines, selon Daum. Quant aux "harkis", supplétifs de l'armée française, des milliers d'entre eux qui n'avaient pu être emmenés en France sont tués. Cette question empoisonne, 50 ans plus tard encore, les rapports algéro-français. Depuis, les historiens des deux pays continuent de travailler, d'autant que les archives françaises sur la Guerre ne sont pas toutes publiées.

DIAPORAMA : L'Algérie, aujourd'hui
(cliquez sur l'image pour découvrir le diaporama)
Carte de l'Algérie


Ainsi, on continue d'apprendre à l'école algérienne que 1,5 million d'Algériens ont péri durant cette Guerre de Libération nationale. Les historiens en France avancent un total de quelque 400.000 morts, majoritairement algériens. Les écoliers français apprennent, quant à eux, la "Guerre d'Algérie" depuis 1983.

Le Accords d'Evian seront approuvés le 8 avril 1962 par 90,7% des Français. Le 1er juillet, 99,7% des Algériens entérinent leur indépendance. Reconnue le 3 juillet par le général de Gaulle, la République démocratique et populaire d'Algérie a été proclamée à Alger deux jours plus tard.

Les accords d'Evian, signés le 18 mars 1962

Lire la suite
Politique Histoire France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants