2 min de lecture Présidentielle américaine 2016

Victoire de Donald Trump : Stephen Bannon, "Goebbels" à la Maison blanche

Le futur président des États-Unis a nommé l’organisateur de sa campagne électorale au poste de "conseiller spécial en charge de la stratégie".

Steve Bannon (à droite) au côté de Donald Trump à Gettysburg (Pennsylvanie) le 22 octobre 2016.
Steve Bannon (à droite) au côté de Donald Trump à Gettysburg (Pennsylvanie) le 22 octobre 2016. Crédit : Evan Vucci/AP/SIPA
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Geoffroy Lang

L’équipe de Donald Trump a annoncé deux nominations importantes pour la future équipe du 45e président des États-Unis. D’abord le poste déterminant de "Chief of Staff", l’équivalent de secrétaire général de l’Élysée, c’est-à-dire le principal collaborateur du président, qui fait tourner la machine Maison Blanche, sert de gare de triage de toutes les mauvaises nouvelles de la planète qui arrivent en urgence au Bureau ovale et doit être celui qui murmure à l’oreille de l’homme le plus puissant du monde les vérités qu’il ne veut pas entendre.

À la demande des ténors de la majorité républicaine au Congrès, et de sa famille, le président élu a décidé de nommer Reince Priebus, le chef du parti républicain, un choix qui doit rassurer son camp sur le sérieux du fonctionnement de l’administration Trump.


Mais, l’annonce a été faite en même temps que celle d’un conseiller spécial en charge de la stratégie, dont le nom était même en premier présenté d’un niveau équivalent du "Chief of staff". Ce poste est créé sur mesure pour Stephen Bannon, qui était depuis août le PDG de la campagne Trump. Dans l’ombre, car il n’est presque jamais apparu en public.

À lire aussi
Donald Trump le 6 janvier 2018 Présidentielle américaine 2016
Donald Trump exige une enquête sur l'"infiltration" de sa campagne par le FBI

Un conseiller qui effraie même les conservateurs du parti républicain

Souvent mal rasé et chemise grande ouverte, ancien de la Navy devenu homme d’affaires puis réalisateur de documentaires militants, jusqu’à cet été il dirigeait le site nationaliste Breitbart, plate forme très populaire de ce qu’on appelle ici "l’alt right", la droite alternative, qui s’inspire directement de l’extrême droite française des années 70. Il représentait la face sombre de la campagne de Donald Trump. Le polémiste conservateur Glenn Beck, lui-même très à droite, le surnomme même "le Goebbels de Donald Trump".

"L’enfer" s’alarme de son côté l'idéologue républicaine Ana Navarro, proche du clan Bush, qui reproche à Stephen Bannon de croire à la suprématie de la race blanche, d’être homophobe, antisémite. À vomir selon elle. Un autre membre du parti républicain, conseiller John Kasich - gouverneur de l’Ohio et candidat à la primaire face à Trump - parle même d’une extrême droite fasciste et raciste désormais à quelques pas du Bureau Ovale.

Il appelle l’Amérique à la vigilance. Avant de rejoindre la campagne, Steve Bannon avait salué Marion Maréchal-Le Pen en disant qu’elle était "la nouvelle étoile montante" en France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine 2016 États-Unis Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785775691
Victoire de Donald Trump : Stephen Bannon, "Goebbels" à la Maison blanche
Victoire de Donald Trump : Stephen Bannon, "Goebbels" à la Maison blanche
Le futur président des États-Unis a nommé l’organisateur de sa campagne électorale au poste de "conseiller spécial en charge de la stratégie".
https://www.rtl.fr/actu/international/victoire-de-donald-trump-steve-bannon-goebbels-a-la-maison-blanche-presidentielle-americaine-2016-7785775691
2016-11-14 18:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ELWULSMI51rA6vMv3Fknxg/330v220-2/online/image/2016/1114/7785776717_steve-bannon-a-droite-au-cote-de-donald-trump-a-gettysburg-pennsylvanie-le-22-octobre-2016.jpg