1 min de lecture Italie

Viaduc effondré à Gênes : les habitants redoutent désormais le "chaos" sur les routes

Le pont Morandi était emprunté par plus de 25 millions de véhicules chaque année. Depuis son effondrement le 14 août, les habitants craignent des embouteillages monstres dans la ville.

Le viaduc Morandi situé à Gênes, en Italie, s'est écroulé mardi 14 août 2018
Le viaduc Morandi situé à Gênes, en Italie, s'est écroulé mardi 14 août 2018 Crédit : CHINE NOUVELLE/SIPA
116690883422487384627
Camille Kaelblen
et AFP

À Gênes, le cauchemar est loin d'être terminé. Depuis l'effondrement du pont le plus important de la ville mardi 14 août, les experts et habitants redoutent désormais un véritable "chaos" sur les routes.

Dans cette zone au relief escarpé, la circulation routière était déjà très dense et les embouteillages fréquents. Sans le viaduc Morandi, la situation pourrait virer à l'horreur : situé sur un des principaux axes nord-sud de l'Italie et point de passage essentiel vers la France, le pont était emprunté par plus de 25 millions de véhicules chaque année.

"Ça va être un chaos total, car c'était un pont qui desservait toutes les zones de la ville", s'inquiète Francesco Bucchieri, un habitant de Gênes. Jusqu'à présent, seuls deux grands axes permettaient de traverser la ville : celui passant par le pont Morandi, et celui, déjà surchargé, desservant le port de Gênes. Or l'économie de la ville, qui dessine avec Turin et Milan le "triangle industriel" italien, tourne beaucoup autour de son port, le plus important du pays.

À lire aussi
Des kiwis bio italiens vendus dans un supermarché de Saintes fraude
Fraude : 12 % des kiwis d'origine française sont en réalité italiens

Plusieurs solutions actuellement en débat

Comment endiguer la situation rapidement ? Giovanni Vecchio, chercheur à l'Ecole polytechnique de Milan et expert en mobilité urbaine, évoque la possibilité de "mettre en place de longues déviations vers d'autres autoroutes". Cette solution à court terme rallongerait cependant les distances et aura un coût financier conséquent.

Autostrade per l'Italia, gestionnaire de l'autoroute, a assuré qu'il était possible de reconstruire le pont en cinq mois une fois le site libéré des opérations de recherches et d'enquête. Mais le gouvernement veut retirer la concession à la société, désignée coupable.

Parmi les alternatives, certains plaident pour la construction d'un nouveau pont plus au nord, d'autres pour l'ouverture du port aux poids-lourds la nuit afin de répartir le trafic sur 24 heures. D'autres, enfin, proposent que les poids-lourds aient accès à une route privée menant au port, mais réservée jusqu'à présent à l'aciériste italien Ilva.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Italie Catastrophe Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794448553
Viaduc effondré à Gênes : les habitants redoutent désormais le "chaos" sur les routes
Viaduc effondré à Gênes : les habitants redoutent désormais le "chaos" sur les routes
Le pont Morandi était emprunté par plus de 25 millions de véhicules chaque année. Depuis son effondrement le 14 août, les habitants craignent des embouteillages monstres dans la ville.
https://www.rtl.fr/actu/international/viaduc-effondre-a-genes-les-habitants-redoutent-desormais-le-chaos-sur-les-routes-7794448553
2018-08-17 17:00:46
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-LRS40zFldS3R3WMxGR9lg/330v220-2/online/image/2018/0814/7794426345_le-viaduc-morandi-situe-a-genes-en-italie-s-est-ecroule-mardi-14-aout-2018.jpg