1 min de lecture Faits divers

Une "sorcière" brûlée vive et en public en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Une jeune femme de 20 ans a été dévêtue, arrosée de pétrole et brûlée vive devant la foule en Papouasie-Nouvelle-Guinée, car accusée de sorcellerie, a rapporté la presse jeudi. Cette mère de famille, identifiée par le journal The National comme Kepari Leniata, a été torturée puis brûlée vive sur un bûcher de vieux pneus.

Une carte de Papouasie Nouvelle-Guinée
Une carte de Papouasie Nouvelle-Guinée Crédit : Idé
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Selon un autre quotidien, le Post-Courier, elle a été immolée par des villageois qui l'accusaient d'avoir tué un garçonnet de six ans par sorcellerie. La police aurait été empêchée d'intervenir par la foule, ajoute le quotidien. 

Les faits se sont déroulés mercredi dans la ville de Mount Hagen, dans la province des Western Highlands. Un camion de pompier arrivé sur les lieux a été chassé par la foule. 

Selon les quotidiens du pays, qui affichaient en Une des photos du corps carbonisé, elle avait "reconnu" avoir tué l'enfant, mort la veille de douleurs au ventre et à la poitrine. 

La police a ouvert une enquête pour meurtre et se préparait à des inculpations. 

Les croyances en la sorcellerie restent très répandues dans ce pays pauvre du Pacifique. En 1971, le gouvernement avait introduit une loi sur la sorcellerie, pour en faire un délit. Mais la commission de la réforme sur les lois a récemment proposé d'abroger cette loi en raison d'une augementation des attaques contre les personnes soupçonnées de se livrer à de la magie noire. 

"La sorcellerie et les meurtres liés à la sorcellerie sont en augmentation et le gouvernement se doit de rédiger une loi pour punir ces pratiques", a déclaré l'évêque David Piso au National. 

L'ambassade américaine dans la capitale du pays, Port Moresby, a fermement condamné "le meurtre brutal" de la jeune femme, mère d'un bébé de huit mois, signe selon elle d'une "violence répandue contre les femmes". En 2009, une affaire semblable s'était déjà produite, là encore à Mount Hagen, une jeune femme accusée de sorcellerie avait été dénudée et brûlée vive. 

Lire la suite
Faits divers Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7757862775
Une "sorcière" brûlée vive et en public en Papouasie-Nouvelle-Guinée
Une "sorcière" brûlée vive et en public en Papouasie-Nouvelle-Guinée
Une jeune femme de 20 ans a été dévêtue, arrosée de pétrole et brûlée vive devant la foule en Papouasie-Nouvelle-Guinée, car accusée de sorcellerie, a rapporté la presse jeudi. Cette mère de famille, identifiée par le journal The National comme Kepari Leniata, a été torturée puis brûlée vive sur un bûcher de vieux pneus.
https://www.rtl.fr/actu/international/une-sorciere-brulee-vive-et-en-public-en-papouasie-nouvelle-guinee-7757862775
2013-02-07 16:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/r4CFLEo4k6cZ5jXgloHLzA/330v220-2/online/image/2013/0207/7757862714_une-carte-de-papouasie-nouvelle-guinee.jpg