1 min de lecture Crise en Egypte

Un scrutin présidentiel historique en Egypte après l'ère Moubarak

Les Egyptiens votaient mercredi pour désigner un successeur à Hosni Moubarak renversé il y a quinze mois, dans un scrutin historique mettant aux prises douze candidats. Les bureaux de vote ont ouvert à 8h et doivent fermer à 20h. Avant l'ouverture, des files d'électeurs s'étaient formées devant plusieurs bureaux de vote au Caire, où des policiers étaient déployés à l'extérieur pour assurer la sécurité et des militaires à l'intérieur pour veiller au bon déroulement du scrutin.

C'est la première élection présidentielle libre en Egypte
C'est la première élection présidentielle libre en Egypte Crédit : AFP / M.Hams
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Olivier Geay

Les habitants du Caire étaient impatients à la veille de l'élection :



Plus de 50 millions d'électeurs sont appelés à choisir entre 12 candidats --islamistes, laïcs, de gauche ou libéraux, partisans de la "révolution" ou anciens responsables du régime Moubarak-- qui proposent des programmes extrêmement différents.

Le premier tour du scrutin se déroule mercredi et jeudi. Un second tour est prévu les 16 et 17 juin faute d'une majorité absolue en faveur de l'un des 12 candidats.

Les principaux prétendants sont le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi, l'islamiste indépendant Abdel Moneim Aboul Foutouh, le dernier Premier ministre de M. Moubarak Ahmad Chafiq, l'ex-ministre des Affaires étrangères de M.Moubarak et ancien patron de la Ligue arabe Amr Moussa et le nationaliste arabe Hamdeen Sabbahi.
  
Le résultat du scrutin reste très incertain, en raison du grand nombre d'indécis et de la liberté de choix inédite qui s'offre aux électeurs.

Treize mille bureaux de vote sont déployés à travers le pays, le plus peuplé du monde arabe avec 82 millions d'habitants.

Le Conseil militaire au pouvoir depuis la chute de Hosni Moubarak a appelé les Egyptiens à voter en masse, promettant un scrutin "100% transparent" et mettant en garde contre toute "violation".

Ce Conseil, très critiqué pour sa gestion de la période de transition émaillée de protestations et de violences, s'est engagé à remettre le pouvoir au nouveau président avant la fin juin.

Les principaux candidats de l'élection présidentielle egypte

Les jeunes révolutionnaires égyptiens n'ont pas réussi à transformer leur mouvement en force politique :



Les Frères musulmans vont sûrement vivre une présidentielle difficile :


Lire la suite
Crise en Egypte Egypte Infographie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants