1 min de lecture Ebola

Un premier vaccin contre Ebola testé en Guinée

Un premier vaccin contre Ebola a été administré à une cinquantaine de personnes volontaires en Guinée

Une femme prépare le vaccin contre Ebola VSV-EBOV qu'elle s'apprête à administrer, en Guinée, le 10 mars 2015.
Une femme prépare le vaccin contre Ebola VSV-EBOV qu'elle s'apprête à administrer, en Guinée, le 10 mars 2015. Crédit : CELLOU BINANI / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le VSV-EBOV, un premier vaccin contre Ebola en cours d'essai en Guinée, a été administré à une cinquantaine de personnes, a-t-on appris ce mardi 10 mars de sources officielles et auprès de Médecins sans Frontières (MSF). Une vingtaine de volontaires ont été vaccinés ce mardi lors d'une présentation de ces essais dans un centre médical de la banlieue de Conakry.

En tout, depuis le lancement des essais le 7 mars, une cinquantaine de personnes ont été vaccinées en Guinée, dont le ministre guinéen de la Santé Rémy Lamah, et le coordinateur national de lutte contre Ebola, le Dr Sakoba Keïta, a précisé l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). "Ces essais ont pour objectif de vérifier l'efficacité et l'innocuité du vaccin contre Ebola", sur la base du volontariat, a déclaré le Dr Aboubacar Soumah, de MSF.

"Toute personne vaccinée est soumise à une observation de 30 minutes pour voir s’il n’y a pas de réaction", puis suivie à des intervalles prédéterminés, a-t-il indiqué. Le Dr Keïta, vacciné le 7 mars, a confié se "sentir bien" et ne pas éprouver d'effets secondaires, se félicitant que les premiers volontaires soient venus témoigner.

Un autre vaccin testé au Liberia

Le VSV-EBOV, l'un des deux vaccins les plus avancés contre le virus, a été mis au point par l’Agence de la santé publique du Canada. L'autre vaccin, développé par la firme britannique GSK (GlaxoSmithKline) avec l'Institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) est testé depuis février au Liberia.

À lire aussi
Laboratoire médical (illustration) faits divers
Russie : explosion dans un laboratoire renfermant la variole et Ebola

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave depuis l'identification du virus en Afrique centrale en 1976, est partie en décembre 2013 du sud de la Guinée avant de se propager au Liberia et à la Sierra Leone. Elle a fait quelque 10.000 morts identifiés, un nombre nettement sous-estimé de l'aveu même de l'OMS, dont plus de 2.100 en Guinée, pour près de 24.000 cas recensés, à plus de 99 % dans ces trois pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ebola Guinée Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants