1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ukraine : USA, Australie et Japon s'opposent aux "actions de déstabilisation" de la Russie
2 min de lecture

Ukraine : USA, Australie et Japon s'opposent aux "actions de déstabilisation" de la Russie

Le Japon, l'Australie et les Etats-Unis ont dit s'opposer aux "actions de déstabilisation" de la Russie en Ukraine.

De fortes explosions ont retenti dans l'est de l'Ukraine
De fortes explosions ont retenti dans l'est de l'Ukraine
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Etats-Unis, Japon et Australie ont affirmé ce dimanche, en marge du G20, s'opposer aux "actions de déstabilisation" de la Russie en Ukraine, et ont appelé par ailleurs à des "résolutions pacifiques" des divers différends maritimes en cours, particulièrement vifs en Asie.

Les trois pays ont indiqué être "résolus (...) dans l'opposition à la prétendue annexion de la Crimée par la Russie, et aux actions de déstabilisation (de Moscou) dans l'est de l'Ukraine", selon un communiqué diffusé à l'issue d'une rencontre entre leurs dirigeants.

Tensions

Le président américain Barack Obama, le Premier ministre japonais Shinzo Abe et son homologue australien Tony Abbott, qui se réunissaient en marge du sommet du G20 à Brisbane (Australie), ont par ailleurs appelé à "traduire devant la justice les responsables du crash du vol MH17" en Ukraine en juillet dernier. Provoquée selon les pays occidentaux par un tir de missile fourni par la Russie, ce que Moscou dément, la catastrophe a fait 298 victimes, parmi lesquelles 38 Australiens.

Le sommet du G20 a été jusqu'ici dominé par les fortes tensions entre les pays occidentaux et la Russie, vertement fustigée par l'Australie, le Royaume-Uni et le Canada pour son rôle dans la crise ukrainienne. Avec des accents de guerre froide, les dirigeants des pays anglo-saxons ont accusé la Russie de Vladimir Poutine d'être une "menace pour le monde", désireuse de restaurer la "gloire perdue du tsarisme ou de l'Union soviétique" et agresseur de pays plus petits qu'elle.

Différends maritimes

À écouter aussi

Suite à leur rencontre ce dimanche, Obama, Abe et Abbott ont également fait état de leur volonté de "résoudre de façon pacifique" les différends maritimes, "conformément au droit international" et "à travers des mécanismes juridiques, comme l'arbitrage".

Le communiqué ne faisait pas référence à des différends territoriaux maritimes particuliers, mais ceux-ci sont légion en Asie, dans les mers de Chine méridionale et orientale - Pékin disputant notamment à Tokyo la souveraineté d'un archipel contrôlé par le Japon. Washington, Canberra et Tokyo ont également mis en avant "la solidité de leur coopération régionale, (visant notamment à) éliminer la menace nucléaire nord-coréenne" et "à réagir aux violations des droits de l'homme" par Pyongyang, selon le communiqué.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.