1 min de lecture Ukraine

Ukraine : Poutine estime que le pays vit une situation humiliante

Le président russe pense que l'Ukraine est "dirigée depuis l'étranger", une position dégradante qui sera bientôt abandonnée.

Le président Vladimir Poutine en visite en Crimée le 17 août 2015.
Le président Vladimir Poutine en visite en Crimée le 17 août 2015. Crédit : ALEXEI NIKOLSKY / RIA NOVOSTI / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Il est certain que l'Ukraine va retrouver ses esprits et abandonner cette pratique. Vladimir Poutine continue de critiquer la gestion du pays alors que l'UE s'inquiétait lundi du regain de violences en Ukraine. Dix personnes ont trouvé la mort dans de nouveaux affrontements lundi. Vladimir Poutine n'a pas mâché ses mots en faisant référence au gouvernement ukrainien, qui n'est pas acquis à sa cause.

Le président russe a déclaré lundi depuis la Crimée, péninsule ukrainienne annexée en 2014 par la Russie :"Je suis persuadé que l'Ukraine, malgré ses difficultés actuelles, va se développer dans le bon sens et abandonnera cette pratique humiliante consistant à avoir un pays entier dirigé depuis l'étranger", a estimé le président russe, faisant allusion à plusieurs étrangers nommés à des postes clés dans l'administration ou au sein du gouvernement ukrainien.

Une Américaine, un Gérogien et un Lituanien au gouvernement

En décembre, l'Ukraine s'est dotée d'un nouveau gouvernement pro-occidental incluant une Américaine, un Géorgien et un Lituanien à des postes clés. Natalie Jaresko, une Américaine d'origine ukrainienne ayant travaillé pour le département d'Etat américain et pour un fonds d'investissement ukrainien financé par le Congrès des Etats-Unis, a ainsi été nommée ministre des Finances.


L'ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili a pour sa part été nommé à la tête de la région ukrainienne d'Odessa, après avoir pris la citoyenneté ukrainienne. Il y a été rejoint par Maria Gaïdar, opposante à Vladimir Poutine et fille de l'économiste libéral et ancien Premier ministre Egor Gaïdar, auteur de la "thérapie de choc" russe dans les années 1990.

À lire aussi
Un lac de la région de Jitomir en Ukraine (illustration) faits divers
Ukraine : ivre, un hôte tue ses sept vacanciers

En juin dernier, Vladimir Poutine avait pourtant essayé de calmer le jeu avec les occidentaux après le renforcement de sa frappe nucléaire nationale. Il avait affirmé vouloir apaiser les tensions avec les partenaires traditionnels de la Russie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ukraine Russie Vladimir Poutine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants