1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ukraine : les séparatistes "détruisent" la ville stratégique de Debaltseve
1 min de lecture

Ukraine : les séparatistes "détruisent" la ville stratégique de Debaltseve

Le chef de la police régionale fait état de violents bombardements de la ville de Debaltseve dans l'est de l'Ukraine par les rebelles prorusses.

Un séparatiste prorusse à Donetsk, bastion séparatiste en Ukraine, le 7 février 2015 (Illustration)
Un séparatiste prorusse à Donetsk, bastion séparatiste en Ukraine, le 7 février 2015 (Illustration)
Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Les séparatistes prorusses "détruisent" la ville stratégique de Debaltseve, dans l'est de l'Ukraine qui est bombardée à quelques heures d'un nouveau cessez-le-feu, a accusé samedi le chef de la police régionale pro-Kiev, Viatcheslav Abroskine.

"Les rebelles détruisent Debaltseve. Les tirs d'artillerie contre les immeubles d'habitation et les bâtiments administratifs ne cessent pas. La ville est en flammes", a-t-il écrit sur son compte Facebook. Selon lui, le commissariat de police de la ville a été touché par une roquette Grad.

Une "tentative d'assaut rebelle avec des lance-roquettes et des chars"

L'armée ukrainienne a fait état samedi matin d'une "tentative d'assaut rebelle avec des lance-roquettes multiples et des chars" contre ses positions aux abords sud-est de Debaltseve, noeud ferroviaire à mi-chemin entre les capitales rebelles de Donetsk et Lougansk et théâtre d'intenses combats.

Les troupes ukrainiennes y sont quasi-encerclées par les rebelles.

À lire aussi

L'ambassadeur américain en Ukraine Geoffrey Pyatt a écrit samedi sur son compte Twitter qu'il s'agissait de systèmes "russes et non séparatistes" près de Debaltseve y compris des systèmes de défense anti-aérienne.

Un nouveau cessez-le-feu doit entrer en vigueur à ce samedi à 22 heures, clause essentielle des accords de Minsk 2 signés jeudi au terme d'un marathon diplomatique impliquant les présidents russe Vladimir Poutine, ukrainien Petro Porochenko, français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/