1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ukraine : l'OSCE va se rendre à la frontière avec la Russie
2 min de lecture

Ukraine : l'OSCE va se rendre à la frontière avec la Russie

La Russie attend des observateurs de l'OSCE aux points de contrôle de Donetsk et de Goukovo, à la frontière russo-ukrainienne, "dans les prochains jours".

Un membre de l'OSCE est relâché après avoir été détenu par des insurgés pro-russes, à Donetsk dans l'est de l'Ukraine, en juin 2014.
Un membre de l'OSCE est relâché après avoir été détenu par des insurgés pro-russes, à Donetsk dans l'est de l'Ukraine, en juin 2014.
Crédit : AFP / JOHN MACDOUGALL
La rédaction numérique de RTL & AFP

Des observateurs de l'OSCE vont se rendre à la frontière entre l'Ukraine et la Russie, aux points de contrôle de Donetsk et de Goukovo, "dans les prochains jours" selon le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Ce dernier a demandé aux Etats-Unis de ne pas faire obstacle à cette mission. 

"Nous attendons la venue des observateurs de l'OSCE aux points de contrôle 'Donetsk' et 'Goukovo' dans les prochains jours", a déclaré Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse. "J'ai demandé hier lors d'une conversation téléphonique avec (le Secrétaire d'État américain) John Kerry qu'il demande à ses collaborateurs à l'OSCE de ne pas interférer avec la mise en place de cet accord", a-t-il poursuivi.

"J'espère que cela va dissiper les soupçons, régulièrement exprimés, selon lesquels ces points de contrôle (...) sont utilisés pour faire passer massivement des armes et des combattants de Russie vers l'Ukraine", a-t-il ajouté.

Des points de passage pour les armes lourdes ?

Les points de contrôle de Donetsk et de Goukovo, situés à la frontière russo-ukrainienne, dans une zone contrôlée côté ukrainien par les insurgés pro-russesservent selon Washington à "fournir des armes lourdes" aux rebelles, ce que dément Moscou.

À écouter aussi

Sergueï Lavrov a en outre approuvé la volonté de l'OSCE d'utiliser des drones pour assurer le contrôle de la frontière entre la Russie et l'Ukraine. "Dans le cadre du mandat de cette mission, ils peuvent utiliser tous les moyens techniques d'observation et de contrôle", a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères.

"Nous sommes prêts à créer toutes les conditions nécessaires pour que le travail des observateurs" puisse se dérouler dans de bonnes conditions, a-t-il ajouté. 

Désaccord entre la Russie et les Occidentaux

Sergueï Lavrov a également accusé les Occidentaux de faire obstacle aux initiatives de Moscou. "Deux semaines ont été perdues dans des discussions avec l'OSCE qui n'étaient utiles à personne lorsque les diplomates américains, britanniques et ukrainiens ont tenté de l'empêcher d'accepter l'invitation de la Russie", a-t-il lancé.

"Nous avons proposé la présence d'observateurs de l'OSCE à la frontière sous plusieurs formes et le temps qu'il a fallu pour se mettre d'accord sur une chose aussi simple ne peut s'expliquer que d'une seule manière : l'Occident tente de retarder ce processus", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/