1 min de lecture Europe

Ukraine : l'armée visée 60 fois depuis le cessez-le-feu

Selon l'armée, les positions ukrainiennes ont été visées à 60 reprises par des groupes armés depuis l'entrée en vigueur de la trêve.

Un char ukrainien près de Debaltseve, le 15 février 2015, "point le plus chaud" depuis la début de la trêve.
Un char ukrainien près de Debaltseve, le 15 février 2015, "point le plus chaud" depuis la début de la trêve. Crédit : ANATOLII STEPANOV / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Alors que François Hollande, Angela Merkel, Vladimir Poutine et le président ukrainien Petro Porochenko constataient ce dimanche 15 février que "le cessez-le-feu en Ukraine était globalement satisfaisant", l'armée ukrainienne a expliqué que ses positions avaient été visées à 60 reprises depuis l'entrée en vigueur de la trêve.

"Des groupes armés ont visé nos troupes à 60 reprises avec tous types d'arme, y compris des (lance-roquettes multiples) Grad", a déclaré un le porte-parole militaire Anatoli Stelmakh, qui a précisé que la ville stratégique de Debaltseve était "le point le plus chaud" depuis le début du cessez-le-feu à minuit.

L'armée se contenterait de répondre aux attaques

Il a ajouté que les combattants séparatistes avaient tenté à trois reprises de s'emparer du village de Tchornoukhine, situé à cinq kilomètres à l'est de Debaltseve, mais en avaient été à chaque fois repoussés. "Les soldats ukrainiens n'utilisent pas leur artillerie et se contentent de répondre aux attaques ennemies", a complété Anatoli Stelmakh.

Malgré ces attaques, dirigeants séparatistes et autorités ukrainiennes maintiennent que le cessez-le-feu est globalement respecté dans l'est de l'Ukraine, aucune nouvelle victime civile ou militaire n'ayant par ailleurs été à déplorer depuis la mort dans des bombardements de deux civils dans la région de Lougansk, juste après l'entrée en vigueur de la trêve.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europe Ukraine Crise ukrainienne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants