1 min de lecture Europe

Ukraine : l'armée abandonne Debaltseve aux séparatistes

Après une dizaine de jours de combats acharnés, l'armée ukrainienne a finalement évacué la ville stratégique de Debaltseve.

Un char ukrainien près de Debaltseve, le 15 février 2015, "point le plus chaud" depuis la début de la trêve.
Un char ukrainien près de Debaltseve, le 15 février 2015, "point le plus chaud" depuis la début de la trêve. Crédit : ANATOLII STEPANOV / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'armée ukrainienne a quitté Debaltseve mercredi 18 février, l'abandonnant aux rebelles prorusses après une dizaine de jours de combats acharnés, a annoncé le président ukrainien Petro Porochenko avant de s'envoler pour l'Est rebelle.

"Ce matin, les forces armées ukrainiennes avec la garde nationale ont achevé l'opération d'évacuation planifiée et organisée de nos unités militaires de Debaltseve",
a déclaré le chef de l’État dans une adresse à la Nation prononcée à l'aéroport de Kiev. "A l'heure actuelle, 80% de nos unités sont sorties, nous attendons encore deux convois".

L'Union Européenne gronde

La prise de la ville de Debaltseve dans l'est de l'Ukraine par les séparatistes constitue une "claire violation du cessez-le-feu", a dénoncé ce mercredi l'Union européenne, qui a ordonné aux rebelles "de cesser toutes leurs activités militaires".

Les combats autour de cette ville stratégique ne s'étaient jamais arrêtés malgré un accord signé il y a une semaine à Minsk visant à instaurer une trêve. Mais devant l'avancée des rebelles, l'armée ukrainienne a du abandonner Debaltseve. "La Russie et les séparatistes doivent immédiatement et pleinement mettre en oeuvre les engagements pris à Minsk", a insisté la chef de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini, dans un communiqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europe Ukraine Crise ukrainienne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants