2 min de lecture Russie

Ukraine : deux civils tués après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu dans l'Est

Les autorités ukrainiennes ont annoncé que deux civils ont été tués peu après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu dimanche.

Un séparatiste prorusse à Donetsk, bastion séparatiste en Ukraine, le 7 février 2015 (Illustration)
Un séparatiste prorusse à Donetsk, bastion séparatiste en Ukraine, le 7 février 2015 (Illustration) Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Deux civils ont été tués peu après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu entre les forces de Kiev et les rebelles prorusses dans l'Est de l'Ukraine mais les combats ont pratiquement cessé depuis, ont annoncé dimanche les autorités ukrainiennes.

"Peu après minuit (heure d'entrée en vigueur du cessez-le-feu, ndlr), des lances-missiles multiples Grad ont atteint le centre du village de Popasna" et tué deux civils, a annoncé Guennadi Moskal, gouverneur pro-Kiev de la région de Lougansk. Les autorités ukrainiennes ont précisé que les combats avaient cessé sur quasiment toute la ligne de front après 3 heures (1 heure GMT), seuls quelques affrontements isolés étant encore constatés.

Attaque au mortier et rafales d'armes automatiques

Les forces ukrainiennes ont fait état dimanche matin d'une attaque au mortier contre leurs positions dans la région de Lougansk (près de la frontière russe). De leur côté, les rebelles ont affirmé que les militaires ukrainiens avaient ouvert le feu dans la région de Debaltseve, à 65 km au nord-ouest de Donetsk, place forte des séparatistes prorusses.


De fréquentes rafales d'armes automatiques étaient également entendues ce dimanche vers 1h30 locales (23h30 GMT samedi) à Donetsk, mais pas de tirs d'artillerie, selon des journalistes sur place. Des sources militaires ont confirmé que le cessez-le-feu était respecté à Marioupol et Debaltseve. Ce cessez-le-feu conclu entre Kiev et les rebelles pro-russes est la première étape d'un plan de paix destiné à mettre fin à un conflit qui a fait plus de 5.500 morts en dix mois dans l'Est de l'Ukraine.

Des violents affrontements samedi avant le cessez-le-feu

À lire aussi
Ukraine
États-Unis : l'appartement de l'ex-avocat de Donald Trump perquisitionné

Il a été précédé ce samedi par des combats acharnés autour du noeud ferroviaire de Debaltseve et des échanges d'artillerie qui ont fait trois morts au centre de Donetsk. La violence des affrontements quelques heures seulement avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu a renforcé les craintes de voir cette trêve aussi peu respectée que les précédentes. De très nombreux tirs de canons et de lance-roquettes multiples étaient entendus à Donetsk quelques minutes avant le début du cessez-le-feu.
L'accord conclu ce jeudi à Minsk à l'issue d'une nuit de négociations entre les dirigeants d'Ukraine, Russie, Allemagne et France prévoit que Kiev et les rebelles ont deux jours après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu pour commencer à retirer leurs armes lourdes de la ligne de front.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Russie Guerre Crise ukrainienne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants