1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ukraine : Berlin, Paris, Kiev et Moscou appellent à cesser les hostilités
1 min de lecture

Ukraine : Berlin, Paris, Kiev et Moscou appellent à cesser les hostilités

Une déclaration commune à Berlin, Paris, Kiev et Moscou a appelé à une "cessation des hostilités" dans l'Est de l'Ukraine.

L'Ukraine le 12 décembre 2014
L'Ukraine le 12 décembre 2014
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Les ministres des Affaires étrangères allemand, français, russe, et ukrainien ont appelé à une "cessation des hostilités" dans l'Est séparatiste de l'Ukraine, dans une déclaration commune diffusée à l'issue d'une rencontre mercredi soir à Berlin.

"Les ministres appellent toutes les parties à cesser les hostilités et à retirer les armes lourdes en accord avec la ligne de contact" définie par les accords de Minsk.

"plus de 500 chars russes" en Russie

"Je ne vais pas vous dire que nous avons effectué ici la percée décisive, mais je pense qu'il y a eu aujourd'hui des progrès perceptibles" dans les négociations pour une désescalade de la crise ukrainienne, a déclaré le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier après plus de trois heures de discussion avec ses homologues du format dit "Normandie".

"Nous nous sommes mis d'accord sur la ligne" de contact, a-t-il assuré.

À lire aussi

La réunion de Berlin a été organisée alors que la tension militaire et diplomatique entre Kiev et Moscou a atteint des niveaux plus vus depuis l'été dernier. A quelques heures de la réunion, le président ukrainien Petro Porochenko avait affirmé que "plus de 9.000 soldats de la Fédération de Russie" se trouvaient dans son pays "avec plus de 500 chars, pièces d'artillerie lourde et véhicules de transport de troupes".

Mettre en oeuvre le retrait

Dans l'est de l'Ukraine, des combats violents ont fait rage ces derniers jours. "Cette réunion n'a pas réglé tous les problèmes, mais elle a permis d'obtenir un accord sur le retrait des armes lourdes de part et d'autre de la ligne de contact agréée à Minsk le 19 septembre. Le groupe de contact trilatéral se réunira dans les jours qui viennent pour mettre en oeuvre ce retrait", a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

"Les ministres aviseront ultérieurement en fonction du respect de cette mesure et du cessez-le-feu sur la tenue éventuelle du sommet d'Astana", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/