1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Turquie : "Quand Erdogan se rêve en calife", explique Éric Zemmour
1 min de lecture

Turquie : "Quand Erdogan se rêve en calife", explique Éric Zemmour

REPLAY / BILLET - Le président turc a perdu la majorité absolue qu'il détenait depuis treize ans au Parlement. Malgré cette déconvenue, il n'a rien perdu et va se relever.

Éric Zemmour
Éric Zemmour
Crédit : Elodie Grégoire
Turquie : "Quand Erdogan se rêve en calife", explique Éric Zemmour
03:25
Turquie : "Quand Erdogan se rêve en calife", explique Éric Zemmour
03:25
Éric Zemmour

"C'est l'histoire d'un homme qui voulait être calife à la place du calife", entame Éric Zemmour. Mais pour le journaliste, après le "coup d'éventail" que viennent de lui donner les électeurs turcs, Recep Tayyip Erdogan "devra rabattre de sa superbe : moins d'arrogance, moins de corruption, moins de répression".

C'est pourtant une "demi-défaite" qu'Erdogan "saura retourner un jour en demi-victoire", estime Éric Zemmour, qui rappelle que l'intéressé a "naguère réussi à réduire l'influence politique de l'armée, héritière de Mustafa Kemal, et de son laïcisme rigoriste".

"On ne sait pas encore ce que le chef du grand État turc fera de ce coup d'arrêt électoral", poursuit le journaliste. Il constate que "les califes, au Moyen-Orient, deviennent aussi nombreux que les Pères Noël devant les grands magasins un 24 décembre".

Erdogan a rapproché la Turquie de l'Arabie Saoudite, dont le nouveau roi se considère comme le successeur naturel des califes d'antan

Éric Zemmour
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/