3 min de lecture Recep Tayyip Erdogan

Turquie : le projet à l'origine des affrontements entre la police et les manifestants

La Turquie est en proie à de violents affrontements depuis vendredi dernier entre la police et des manifestants. A l'origine du mouvement de contestation : un projet d'urbanisation à Istanbul.

Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

La Turquie traverse une grave crise depuis vendredi, marquée par de violents affrontements à Istanbul et Ankara entre des manifestants et les forces de l'ordre. A l'origine de ce mouvement de révolte : un projet d'urbanisation dans le centre-ville d'Istanbul.

Le parti islamo-conservateur qui détient la municipalité avait pour but de détruire une partie du parc Gézi, situé non-loin de la Place Taksim. Cette dernière est devenue le coeur de la contestation. Le projet visait à déraciner plusieurs centaines d'arbres, afin de reconstruire une ancienne caserne militaire, dans laquelle un centre commercial ouvrirait ses portes. 

L'étincelle qui a mis le feu aux poudres

Le parc Gézi est un lieux symbolique pour les habitants d'Istanbul. "C'est le lieu des manifestations", a déclaré au journal Le Monde Burak Atlar, le secrétaire de la chambre des planificateurs urbains. "Mais, pour Erdogan, aussi c'est un le lieu d'expression d'une idéologie, poursuit-il. Ce quartier vivant et festif représente tout ce que le gouvernement déteste". Et d'expliquer : "Quand on a quelque chose à revendiquer, à crier, à célébrer, cela se passe toujours ici"

Ce quartier vivant et festif représente tout ce que le gouvernement déteste

Burak Altar, à propos du quartier concerné par le plan d'urbanisation
Partager la citation

La majorité Stambouliote avait prévu d'autres chantiers d'importance, parmi lesquels la construction d'un troisième aéroport - censé devenir le plus grand du monde - et un autre pont sur le Bosphore, qui serait le troisième.

À lire aussi
Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron le 5 janvier 2018 à Paris OTAN
Sommet de l'OTAN : des retrouvailles sous tensions pour Macron et Erdogan

La contestation de ce plan d'urbanisation a été récupérée politiquement depuis le début des manifestations la semaine dernière, dans le but d'affaiblir le premier ministre Erdogan, en place depuis 2003. C'est ainsi que de violents affrontements ont éclaté à Istanbul, mais également à Ankara, la capitale politique du pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Recep Tayyip Erdogan Turquie Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants