1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Turquie : fin de la prise d'otage dans un tribunal d'Istanbul
1 min de lecture

Turquie : fin de la prise d'otage dans un tribunal d'Istanbul

Deux preneurs d'otage ont été tués par la police après avoir retenu un magistrat dans un tribunal d'Istanbul.

Des policiers devant le tribunal ou s'est déroulé une prise d'otage, à Istanbul, en Turquie, le 31 mars 2015.
Des policiers devant le tribunal ou s'est déroulé une prise d'otage, à Istanbul, en Turquie, le 31 mars 2015.
Crédit : OZAN KOSE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Deux militants d'un groupe turc d'extrême gauche clandestin qui avaient retenu mardi 31 mars pendant plusieurs heures un magistrat dans un tribunal d'Istanbul ont été tués par la police et leur otage sérieusement blessé lors de l'opération, a annoncé le chef de la police d'Istanbul.

L'otage est dans un état très grave

"Le procureur est hospitalisé dans un état très grave (...) les deux terroristes ont été tués dans l'opération", a déclaré devant la presse Selami Altinok quelque minutes après l'intervention des unités spéciales de la police contre les preneurs d'otage retranchés à l'intérieur du palais de justice de Caglayan. "Nous avons fait tout ce qui était possible" pour obtenir la reddition des deux assaillants, a souligné Selami Altinok, qui a précisé que la police était intervenue "quand des coups de feu ont été tirés" dans la pièce où ils s'étaient retranchés.

Plusieurs explosions et de nombreux coups de feu

Plusieurs explosions et au moins une vingtaine de coups de feu ont été entendus depuis l'extérieur du bâtiment, rapidement enveloppé d'épaisses fumées. Selon le chef de la police, le commando du Parti/Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C), connu pour ses nombreux attentats commis en Turquie depuis les années 1990, a pénétré en début d'après-midi dans le tribunal et pris en otage le procureur Mehmet Selim Kiraz. 

Dans une déclaration publiée sur un site internet qui lui est proche, le DHKP-C a menacé de tuer le magistrat s'il ne satisfaisait pas un certain nombre de revendications. Ce magistrat a été chargé d'enquêter sur les circonstances de la mort de Berkin Elvan, un adolescent décédé le 11 mars 2014 après 269 jours d'un coma provoqué par le tir d'une grenade lacrymogène de la police à Istanbul lors d'une manifestation en juin 2013.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/