1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Turquie : Erdogan critique le tatouage d'un footballeur
1 min de lecture

Turquie : Erdogan critique le tatouage d'un footballeur

Le Premier ministre islamo-conservateur a violemment critiqué le tatouage d'un jeune footballeur, affirmant que cette pratique d'inspiration "étrangère" pouvait provoquer un "cancer de la peau".

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan à la tribune du Parlement, le 27 mai 2014
Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan à la tribune du Parlement, le 27 mai 2014
Crédit : AFP / ADEM ALTAN
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Lors de la visite d'un centre d'entraînement de l'équipe nationale de football turque à Istanbul, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a violemment critiqué le tatouage d'un jeune footballeur, affirmant que cette pratique d'inspiration "étrangère" pouvait provoquer un "cancer de la peau".

L'incident s'est produit au moment où Recep Tayyip Erdogan bavardait et serrait la main de jeunes footballeurs. Sur une séquence vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux, on voit et on entend le Premier ministre islamo-conservateur, tout sourire, apostropher le joueur prometteur du club de Galatasaray, Berk Yildiz, âgé de 18 ans : "C'est quoi ces tatouages ? Pourquoi tu te blesses le corps ?" Recep Tayyip Erdogan ajoute : "Ne te laisse pas berner par des étrangers. Dieu nous en préserve, cela pourrait même te donner le cancer de la peau", alors que les autres footballeurs ricanent nerveusement.

Ne te laisse pas berner par des étrangers. Dieu nous en préserve, cela pourrait même te donner le cancer de la peau.

Recep Tayyip Erdogan

Le jeune footballeur a promis de faire enlever son tatouage

Le Premier ministre a alors fait signe à l'entraîneur national Fatih Terim et au président de la Fédération turque de football Yildirim Demiroren pour s'assurer que ses arguments avaient bien été entendus. Le jeune Berk Yildiz, qui a déjà joué dans l'équipe junior de la Turquie, a alors promis de retirer son tatouage

Le gouvernement islamo-conservateur de Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis une décennie, fait l'objet de critiques pour ses tentatives permanentes d'imposer des valeurs islamiques, parfois controversées, dans ce pays à majorité musulmane mais officiellement laïc. Bien que la majorité des musulmans considèrent les tatouages permanents comme un péché ou interdits par l'Islam, ceux-ci sont assez populaires en Turquie, en particulier parmi les jeunes vivant dans les villes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/