1 min de lecture Turquie

Turquie : au moins 30 morts dans un attentat à la frontière syrienne attribué à Daech

Deux attaques ont frappé simultanément Suruç, en Turquie, et la ville syrienne voisine de Kobané, où deux combattants kurdes ont été tués. Les autorités turques pointent du doigt l'État islamique.

Sur les lieux de l'attentat-suicide à Suruç en Turquie, le 20 juillet 2015.
Sur les lieux de l'attentat-suicide à Suruç en Turquie, le 20 juillet 2015.
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Pour les autorités turques, il y a de "fortes raisons" de penser que les jihadistes de Daech sont responsables de l'attaque. Au moins 30 personnes ont été tuées ce lundi 20 juillet lors d'un attentat-suicide à Suruç, dans le sud de la Turquie. L'attaque a aussi fait une centaine de blessés. Cette ville se situe à proximité de la frontière syrienne. 

Au même moment, un attentat-suicide perpétré dans la ville syrienne voisine de Kobané a fait au moins deux morts. "Un kamikaze a fait exploser un véhicule piégé à un point de contrôle dans le sud de Kobané. Deux combattants kurdes ont été tués par l'explosion", selon le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme Rami Abdel Rahman.

À Suruç, la déflagration s'est produite dans le jardin d'un centre culturel, selon le ministère de l'Intérieur turc. La ville est située à une dizaine de kilomètres de Kobané, d'où les jihadistes du groupe État islamique (EI) ont été chassés en janvier, après quatre mois d'intenses combats face aux milices kurdes de Syrie.

Des milliers de réfugiés kurdes de Syrie

De nombreuses ambulances et un important dispositif de policiers et de sauveteurs ont été dépêchés sur les lieux de l'explosion, selon les images des télévisions turques. La ville de Suruç accueille des milliers de réfugiés kurdes de Syrie, qui ont quitté la région de Kobané lors de l'offensive lancée par les combattants d'EI en septembre dernier. Cette attaque et les violents combats qui ont suivi ont provoqué l'exode de quelque 200.000 personnes vers la Turquie voisine. Selon les autorités locales turques, environ 35.000 Syriens seulement ont regagné leur pays depuis la fin de la bataille.

À lire aussi
Illustration du navire turque Oruç Reis diplomatie
Méditerranée orientale : pourquoi ce regain de tensions entre la Grèce et la Turquie ?

Fin juin, le groupe EI a mené une attaque surprise à Kobané, marquant son retour à l'intérieur de la ville par trois attentats-suicides. Les combats qui ont suivi ont entraîné la mort de plus de 120 civils. Après quelques jours, les milices kurdes ont repris le contrôle total de la ville.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Turquie Attentat Daesh
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants