1 min de lecture États-Unis

Trump veut transférer l'ambassade américaine à Jérusalem

Le président américain a informé mardi 5 décembre le roi Abdallah II de Jordanie et le président palestinien Mahmoud Abbas de son intention, qui pourrait avoir des "conséquences dangereuses".

Le président Donald Trump prend la parole à la rotonde du Utah State Capitol le 4 décembre 2017 à Salt Lake City, dans le Utah.
Crédit Image : GEORGE FREY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le président américain souhaite transférer l'ambassade des États-Unis en Israël, située actuellement à Tel-Aviv, à Jérusalem. Donald Trump a appelé respectivement le roi Abdallah II de Jordanie et le président palestinien Mahmoud Abbas pour les en informer.

La présidence palestinienne a cependant mis en garde le président américain contre "les conséquences dangereuses d'une telle décision sur le processus de paix, la sécurité et la stabilité dans la région et dans le monde". Même mise en garde de la part du roi jordanien qui pointe les risques "d'une telle démarche en dehors d'un règlement global qui permettrait l'établissement d'un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale".

En voulant transférer l’ambassade israélienne des États-Unis à Jérusalem, Donald Trump confirme sa position sur le statut de la ville, qu'il devrait reconnaître officiellement et de façon unilatérale comme capitale d'Israël.

Aucune échéance fixée

Au cours d'une réunion de délégués des pays membres de la Ligue arabe au Caire, son secrétaire général Ahmed Aboul Gheit a affirmé mardi que la décision américaine représentait une "menace pour la stabilité régionale" et "mettrait fin au rôle des États-Unis comme médiateur de confiance entre Palestiniens et Israéliens".

Rien ne laissait entendre dans le communiqué de la présidence palestinienne diffusé mardi de l'engagement immédiat du déménagement, ou s'il s'agissait d'une nouvelle déclaration d'intention à long terme.

Mahmoud Abbas a "réaffirmé notre position ferme qu’il ne peut y avoir d’État palestinien sans Jérusalem-Est pour capitale, conformément aux résolutions et à la loi internationales et à l’initiative de paix arabe", a ajouté le communiqué.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés