2 min de lecture États-Unis

Trump menace certains trafiquants de drogue de la peine de mort

Pour lutter contre les opiacés, coupables de dizaines de milliers de morts chaque année, le Président invoque la peine capitale contre les trafiquants.

Le président américain Donald Trump, le 6 janvier 2018
Le président américain Donald Trump, le 6 janvier 2018 Crédit : AFP / Saul Loeb
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et AFP

Les trafiquants de drogue seront-ils bientôt condamnés à la peine de mort aux États-Unis ? Pour lutter contre "le fléau" des opiacés, à l'origine de dizaines de milliers de morts chaque année, Donald Trump a encouragé le recours à la sentence suprême contre certains trafiquants de drogue.

"Le ministère de la Justice réclamera la peine de mort contre les trafiquants de drogue lorsque cela est possible en vertu des lois existantes", a indiqué la Maison Blanche en présentant les grandes lignes de ce chantier défini comme étant prioritaire. L'exécutif américain s'est toutefois montré moins prolixe lorsqu'il s'est agi d'évoquer des cas concrets.

Début mars, Donald Trump avait déjà préconisé davantage de "fermeté". "Si vous tuez quelqu'un, ils vous condamnent à perpétuité, ils vous condamnent à la peine de mort. Ces types peuvent tuer 2.000, 3.000 personnes, et rien ne leur arrive", avait-il déploré. 

La peine capitale ne fait pas l'unanimité

L'idée de requérir le peine de mort contre certains trafiquants est loin de faire l'unanimité dans la classe politique américaine. "Nous ne résoudrons pas la crise des opiacés (médicaments analgésiques délivrés sur ordonnance, tels que l'oxycontin et le fentanyl, ainsi que l'héroïne, ndlr) à coups d'incarcérations et d'exécutions", a par avance mis en garde le sénateur démocrate du Massachusetts, Ed Markey.

À lire aussi
Snapchat et Instagram ont suspendu l'accès aux GIF dans leur application États-Unis
Snapchat modère à son tour les messages de Trump "incitant à la violence raciale"

De manière générale, la peine capitale reste peu appliquée au niveau fédéral aux États-Unis où les criminels sont la plupart du temps jugés par les États. Depuis le rétablissement de la peine capitale fédérale en 1988, le ministère américain de la Justice a requis la peine capitale à l'encontre d'environ 300 accusés : moins de 80 ont été condamnés à mort.

Selon un rapport de l'ONG Harm reduction international, les États-Unis font partie de la trentaine de pays dans le monde où la loi prévoit la peine de mort pour certains crimes liés au trafic de drogue. Mais seuls sept d'entre eux - parmi lesquels la Chine, l'Iran, l'Arabie saoudite, Singapour ou encore l'Indonésie - y ont recours de manière fréquente.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants