2 min de lecture Faits divers

Tirs devant le Congrès américain : Miriam Carey, abattue par la police, souffrait de dépression

PORTRAIT - La femme abattue par la police jeudi 3 octobre, à proximité de la Maison Blanche et du Congrès américain, était une assistante dentaire de 34 ans. Elle était en proie à des problèmes psychologiques.

La femme abattue devant le Congrès américain souffrait de problèmes psychologiques
La femme abattue devant le Congrès américain souffrait de problèmes psychologiques Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le geste semble irrationnel. Jeudi 4 octobre, en début d'après-midi à Washington, un coupé noir tente de franchir une barrière près de la Maison Blanche. Pris en chasse par la police, le véhicule se dirige vers le Capitole, où le débat fait rage entre les élus américains pour trouver un accord sur le budget.

La course poursuite s'achève ici, ponctuée par une série de coups de feu et une légère panique. La femme au volant de la voiture est tuée. Deux policiers sont également blessés. Les deux chambres du Parlement sont brièvement fermées.

>

Schizophrénie et dépression post-natale

Plusieurs chaînes de télévision américaine, notamment ABC et CBS, ont annoncé que la conductrice de la voiture à l'origine de la course poursuite se nomme Miriam Carey. Âgée de 34 ans, elle était assistante dans un cabinet dentaire de la ville de Stamford, dans le Connecticut. Elle avait été licenciée l'année dernière à cause de son tempérament, explique son ancien patron au Daily News.

Elle souffrait de problèmes psychologiques, d'après le président de la commission de sécurité intérieure de la Chambre des représentants, Michael McCaul. Des médicaments utilisés dans le traitement de la schizophrénie et autres maladies mentales ont d'ailleurs été retrouvés au domicile de Miriam Carey, ont annoncé les enquêteurs ce vendredi 4 octobre. Au mois de décembre, son petit ami avait fait part à la police des délires de la jeune femme, qui pensait que Barack Obama avait bouclé Stamford et placé sa résidence sous surveillance électronique.

À lire aussi
Toulouse, en Occitanie décès
Toulouse : un jeune homme décède au semi-marathon

D'après sa mère, elle souffrait de dépression post-partum (ou post-natale). "Elle est en dépression post-partum depuis la naissance de sa fille" en août dernier, indique Idella Carey à ABC. "Quelques mois après, elle est tombée malade. Elle était déprimée et a été hospitalisée", précise-t-elle. Âgée d'un an, la fille de Miriam Carey, nommée Erica, était présente dans le véhicule tout le long de la course poursuite.

Pas d'antécédents judiciaires

Idella Carey a indiqué à ABC que sa fille n'avait "aucun antécédent de violence". Elle ne sait pas pourquoi sa fille se trouvait à Washington. Selon elle, Miriam Carey avait rendez-vous chez un médecin du Connecticut pour sa fille le jour même.

Jamais je n'aurais pu penser qu'elle ferait quelque chose comme ça. Je suis terrassé

L'ancien patron de Miriam Carey
Partager la citation

La tonalité est la même chez son ancien patron : "Jamais je n'aurais pu penser qu'elle ferait quelque chose comme ça. Surtout avec sa fille dans la voiture. Je suis terrassé", a-t-il déclaré à ABC. Interrogée par le Washington Post, la soeur de Miriam Carey était incrédule lorsqu'elle a appris la nouvelle. "C'est impossible. Elle a un emploi. Elle ne pouvait pas être à Washington. Je lui ai parlé il y a deux jours, elle était encore dans le Connecticut", s'est-elle étonnée.

Le Hartford Courant a confirmé l'absence d'antécédents judiciaires chez Miriam Carey. Le quotidien du Connecticut précise toutefois qu'une plainte avait été déposée contre la jeune femme en 2012 par un syndicat de copropriété. Elle avait été retirée deux mois plus tard après un accord entre les parties.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Fusillade Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants