1 min de lecture Terrorisme

Terrorisme : la NSA aurait aidé la police belge dans la traque de Salah Abdeslam

Les services de police belge auraient fait appel à la puissante agence de renseignement américaine pour se mettre sur la piste du terroriste le plus recherché d'Europe.

L'amiral Michael S. Rogers, le directeur de la NSA depuis le 3 avril 2014
L'amiral Michael S. Rogers, le directeur de la NSA depuis le 3 avril 2014 Crédit : CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Paul Véronique
Paul Véronique
Journaliste

L'agence nationale de sécurité américaine (NSA) aurait aidé les autorités belges à se mettre sur la piste de Salah Abdeslam. Seul survivant du commando des attentats de Paris, il était devenu le terroriste le plus recherché d'Europe. Après 4 mois de cavale, il avait finalement été arrêté à Molenbeek, en Belgique, le 18 mars dernier. Selon Buzzfeed News, les enquêteurs belges auraient fait appel à la NSA pour se mettre sur la piste du jihadiste.

Un élément déterminant se serait produit, lors de l'enterrement de Chakib Arkouh. Ce Belgo-marocain avait fait partie du commando des terrasses, le 13 novembre et avait été abattu par le RAID cinq jours plus tard. En revanche, son enterrement n'avait eu lieu que début mars. Les enquêteurs auraient alors voulu mettre en place une surveillance renforcée avant les funérailles, pour obtenir de potentielles informations.

"La NSA est la meilleure pour intercepter les signaux"

C'est dans cette optique qu'ils auraient contacté l'agence américaine, afin de collecter les données téléphoniques de toutes les personnes présentes à l'enterrement. "La NSA est la meilleure pour intercepter les signaux et les conversations", justifie l'un des policiers à Buzzfeed. Alors qu'ils avaient mis en place un dispositif spécial pour surveiller les funérailles, les policiers belges se sont rendu compte qu'un individu filmait la scène avec son téléphone. "Ce gars était en train de filmer avec son smartphone, on s'est dit qu'il allait transmettre ces fichiers à quelqu'un" confie l'un des officiers de police.

De fait, le téléphone de cet homme aurait été particulièrement surveillé, notamment par la NSA. Finalement, Salah Abdeslam a été repéré quelques jours plus tard par les policiers belges. Après avoir essayé de l'interpeller une première fois en vain, ils finiront par le cueillir le 18 mars, grâce à l'interception d'une conversation téléphonique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Belgique Salah Abdeslam
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants