2 min de lecture États-Unis

Taxe Trump : les marchés du luxe et des spiritueux s'inquiètent

Plusieurs groupes français s'alarment sur les conséquences de la "border adjustment tax", qui prévoit l'instauration d'une taxe aux frontières de 20 %. Principales cibles : les secteurs du luxe, des vins et spiritueux, ainsi que celui de l'aéronautique.

Taxe Trump : les marchés du luxe et des spiritueux s'inquiètent
Taxe Trump : les marchés du luxe et des spiritueux s'inquiètent Crédit : DERRICK CEYRAC / AFP
Marie Demeulenaere
Journaliste

Donald Trump l'avait promis lors de sa campagne électorale : "America first". Le slogan du républicain a largement dépassé la campagne électorale. La politique économique du président américain se base sur un protectionnisme agressif, qui permet selon le chef d'État de redorer et relocaliser l'économie américaine. Les républicains ont ainsi dévoilé la "border adjustment tax", une taxe aux frontières qui, si elle est votée et appliquée, appliquerait une taxe de 20% sur les produits d'importation. 

Un virage à 180 degrés du système fiscal américain, qui pourrait déclencher une guerre commerciale à l'étranger. De l'autre côté de l'océan, la France a pris cette nouvelle avec inquiétude. Il faut dire que cette taxe concernerait de nombreux secteurs forts de l'économie française, de l'agroalimentaire à l'aéronautique en passant par le luxe ainsi que le marché des vins et spiritueux. Selon Les Échos, les État-Unis représentent plus de 23% des exportations du secteur aéronautique. 

Quel avenir pour le luxe "made in France"

Le président américain ne s'est pas encore prononcé officiellement sur ses intentions, mais s'il choisit de mettre en application cette taxe, il pénaliserait directement le "made in France" et les appellations d'origines contrôlées, qui ne peuvent pas se délocaliser. Principal inquiet du protectionnisme américain : les marques françaises de luxe. Leader mondial du savoir-faire français, le monde du luxe a prévenu : les entreprises devront augmenter les prix de leurs produits, selon le journal Les Échos

Une hausse qui aurait un impact direct sur les consommateurs et sur l'offre du luxe aux État-Unis. Même son de cloche pour le secteur des spiritueux. Les État-Unis représentent le premier marché du groupe Pernod-Ricard avec 19% du chiffre d'affaires de la marque. Interrogé par Les Échos, le PDG de la célèbre maison a affirmé lui aussi, qu'il augmentera les prix des produits. La France n'est pas le seul pays concerné, puisque d'autres distributeurs sont concernés : la vodka Absolut en Suède, ou encore le whisky Jameson en Irlande. 

À lire aussi
063_1296758142 États-Unis
États-Unis : un homme lourdement armé arrêté devant le Capitole

Ce n'est pas la première fois que Donald Trump manifeste son orientation protectionniste. En février dernier, il menaçait de taxer de 35% chaque BMW fabriquée au Mexique et vendue aux États-Unis. En janvier, il affirmait vouloir renégocier le traité de libre-échange nord-américain (Alena) avec le Mexique et le Canada. Plus récemment, lors d'un discours prononcé devant le Congrès mardi 28 février, le président américain a remis en cause l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et a même envisagé de "renégocier ou sortir" de l'institution. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Économie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants