1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Tanguy Pastureau : Rafale : Lourdes délocalisée au Caire
1 min de lecture

Tanguy Pastureau : Rafale : Lourdes délocalisée au Caire

REPLAY - Les Égyptiens nous font rêver car enfin, grâce à eux, nous vendons des Rafale, ces avions dont personne ne veut. François Hollande est devenu le meilleur vendeur du monde et, dans les écoles de commerce, on se signe devant son portrait.

Tanguy Pastureau : trop de polémiques tue la polémique
Tanguy Pastureau : trop de polémiques tue la polémique
Crédit : RTL
Tanguy Pastureau : Rafale : Lourdes délocalisée au Caire
03:03
Tanguy Pastureau du 14 février 2015
03:05

Les égyptiens ont dû fumer une momie, parce qu’ils ont acheté des Rafale, chose que personne ne fait jamais, à égalité avec voter Bayrou et taper dans le dos de Joey Starr en disant "ça va ma douce ?". 

Hollande a écoulé 24 Rafale, c’est le vendeur du siècle, ce type vendrait des rasoirs jetables à des islamistes, des bigoudis à Alain Juppé, des niqabs chez Dodo la Saumure. C’est le roi du business, à côté Bill Gates c’est José Bové en pleine sieste quand il digère un crottin de chèvre.
Le Rafale, ça fait 30 ans que personne n’en veut, c’est le point commun qu’a cet avion avec la mononucléose. Chirac, qui pourtant avait du bagou, il nous a fait croire pendant 12 ans qu’il présidait alors qu’il buvait des bières dont il lançait les capsules sur son bichon, n’en a pas vendu un. Sarkozy non plus, rien, pas un sou d’encaissé, si on avait élu Philippe Poutou, c’était pareil.
Mais Hollande c’est Bernard Tapie avec le physique de Derrick. Son mandat est placé sous le signe des transports : il se déplace en voiture, drague en scooter, vend des avions et se coltine Merkel, qui est sympa comme un char d’assaut.
Tout s’est passé aussi vite qu’un café philo avec Kev Adams : en novembre, le président égyptien, Abdel al-Sissi, vient à Paris, la DGSI briefe Hollande, qui du coup sait tout tout tout sur le Sissi. Il sait qu’il veut des Rafale donc il se dit "c’est la caméra cachée, Rachid Béliveau, le déconneur local, est planqué soit derrière le ficus soit derrière François Rebsamen, c’est pareil, il est ministre du travail, il y en a pas". Sauf que non...

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/