1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Tanguy Pastureau : Fête de la bière 2015, pas de chopine pour les migrants
2 min de lecture

Tanguy Pastureau : Fête de la bière 2015, pas de chopine pour les migrants

REPLAY - Les autorités bavaroise sont inquiètes et le font savoir : alors que la Fête de la Bière de Munich vient de s'ouvrir, elles réalisent que les réfugiés sont pour beaucoup musulmans, donc peu habitués à voir des types saouls déambuler en slip à trompe. Ils ont donc séparé les deux groupes : fêtard décatis d'un côté, migrants de l'autre.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Crédit : RTL
Fête de la bière 2015, pas de chopine pour les migrants
03:01
Macron, seul punk à avoir la crête dans la tête
02:48

Comme d’habitude à la même époque, la Fête de la Bière a démarré à Munich, et comme chaque année, ce sont 6 millions de gusses qui vont s’en fiche plein la lampe, jusqu’à avoir en eux plus de liquide qu’un dromadaire qui fait de la rétention d’eau.

Le concept de l’Oktoberfest est simple, on mange, puis on boit, et on re-mange, et on-reboit, c’est un défi lancé à son estomac. C’est la 182e édition de la Fête de la Bière, 182 ans que les allemands se pètent la ruche de Maya l’Abeille vêtus de culottes de peau, heureusement qu’ils ont perdu la guerre sinon on serait comme ça nous aussi.

Hier à midi, le maire de Munich a percé à coups de burin le premier fût, et depuis la bière s’écoule avec le même débit que la Gironde en novembre. Sur 16 jours, la Fête va rapporter un milliard d’euros, il est là le secret de la croissance allemande, en une seule biture collective, ils engrangent l’équivalent du PIB de la Serbie + 10 mois de salaire du PDG d’Areva. Si Bolloré avait investi dans le bretzel ou l’industrie de la bretelle brodée au lieu de se payer Canal, cette chaine mourante, aujourd’hui ce serait le roi du monde. Il snifferait des saucisses braisées sur le ventre d’anciennes Miss Météo alanguies.
 
Seulement, les autorités bavaroises sont sur le qui-vive, spécialement cette année, car il y a à Munich 50000 réfugiés syriens, afghans et irakiens, qui patientent en caressant des posters de Merkel, leur mère à tous. Or, réalise le gouvernement bavarois, ils sont pour la plupart musulmans, donc peu habitués à voir des gonzes cuits comme des cakes enlacer des filles saoules à la poitrine qui sort du corsage.

Il faut donc, selon les autorités bavaroises, que ces gens ne se croisent pas, comme Emmanuel Macron et Gérard Filoche, parce que montrer l’Oktoberfest à des syriens, c’est comme mener Christine Boutin vers une alcôve moite où l’attendent des types avec des loups sur le visage. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/