1 min de lecture Syrie

Syrie : un vétéran d'Al-Qaïda tué par des frappes américaines

Affidé à l'organisation terroriste depuis 1980, Abou Hani al-Masri a recruté, endoctriné, entraîné et équipé des milliers de terroristes.

Des affrontements entre les forces gouvernementales syriennes et Al-Qaïda, en juin 2015
Des affrontements entre les forces gouvernementales syriennes et Al-Qaïda, en juin 2015 Crédit : AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

Il avait rejoint les rangs d'Al-Quaïda dès les années 1980. Abou Hani al-Masri, véritable vétéran de l'organisation terroriste, a été tué par un bombardement américain le 4 février en Syrie, s'est félicité le Pentagone. Tué dans la région d'Idleb, le jihadiste "avait des liens avec Oussama Ben Laden et Ayman al-Zawari", actuel chef d'Al-Qaïda, a indiqué le département de la Défense américain dans un communiqué publié mercredi 8 février.

"Il a supervisé la création et les opérations de nombreux camps d'Al-Qaïda en Afghanistan dans les années 1980 et 1990, où il a recruté, endoctriné, entraîné et équipé des milliers de terroristes qui se sont ensuite répandus dans la région et le monde", a affirmé Jeff Davis, porte-parole du Pentagone, qui a revendiqué un autre bombardement. Une attaque menée la veille qui aurait tué 10 extrémistes dans un bâtiment utilisé comme un lieu de réunion" par le réseau jihadiste.

Les frappes américaines en Syrie se sont longtemps concentrées sur le groupe État islamique. Mais depuis quelques mois, les frappes visant Al-Qaïda se sont multipliées. Ces bombardements "désorganisent la capacité d'Al-Qaïda à planifier des attaques contre les États-Unis et leurs intérêts dans le monde", a indiqué Jeff Davis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Al-Qaïda Bombardements
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants