2 min de lecture Syrie

Syrie : trois journalistes espagnols retenus en otage ont été libérés

Jose Manuel Lopez, Angel Sastre et Antonio Pampliega ont été libérés, samedi 7 mai. Actuellement en Turquie, ils seront rapatriés en Espagne dès dimanche.

Trois journalistes espagnols retenus en otage en Syrie ont été libérés, samedi 7 mai
Trois journalistes espagnols retenus en otage en Syrie ont été libérés, samedi 7 mai Crédit : AFP PHOTO/ DIARIO DE LEON
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

Les trois journalistes espagnols enlevés l'été dernier à Alep, dans le nord de la Syrie, ont été libérés samedi 7 mai. Captifs depuis près de dix mois, ils se trouvent actuellement en Turquie. José Manuel Lopez, Angel Sastre et Antonio Pampliega doivent être rapatriés dès dimanche, ont annoncé le gouvernement espagnol et la Fédération des journalistes du pays. Madrid assure que cette libération a été rendue "possible grâce au travail de nombreux fonctionnaires et à la collaboration de pays alliés et amis, spécialement dans la phase finale depuis la Turquie et le Qatar". 

D'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme, les reporters avaient été vus pour la dernière fois le 13 juillet 2015 dans un quartier d'Alep contrôlé par plusieurs groupes de rebelles. Circulant à bord d'une camionnette, ils avaient été emmenés par un groupe d'hommes. Lorsque leur enlèvement a été rendu public, le 21 juillet, les familles avaient demandé à la presse de faire preuve de "patience" et de "respect".

Journalistes précaires à la "vocation de fer"

La présidente de la Fédération des associations de journalistes en Espagne, Elsa Gonzalez, a exprimé samedi "toute sa joie" de les savoir libres et en lieu sûr. Elle a indiqué que les trois ex-otages devraient être transportés de Turquie jusqu'à une base aérienne proche de la capitale espagnole. Elsa Gonzalez a également tenu à rendre hommage à ces "journalistes free-lance aux salaires précaires, mais à la vocation de fer". 

Les trois reporters travaillaient pour divers médias espagnols, notamment les quotidiens ABC et La Razon, la chaîne de télévision Cuatro et la radio Onda Cero. Le reporter d'images Angel Sastre, 35 ans, connaissait déjà la Syrie et était habitué à évoluer dans des zones dangereuses. Il avait commencé sa carrière de grand reporter vidéo en Amérique latine. Antonio "Toni" Pampliega, 33, avait contribué à la couverture du conflit en Syrie de l'AFP, jusqu'en 2013, tout comme le photographe José Manuel Lopez, 45 ans, récompensé par plusieurs prix, notamment pour ses images très fortes des victimes de la guerre, en Syrie et ailleurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Alep International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants