2 min de lecture Moyen-orient

Syrie : pourquoi les vives tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran risquent d'alimenter la guerre

REPLAY / ÉCLAIRAGE - Un nouveau seuil a été franchi entre les deux puissances. Une crise a éclaté après l'exécution du cheikh Nimr, un chef religieux chiite, par Ryad.

Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière
>
Syrie : pourquoi les vives tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran risquent d'alimenter la guerre Crédit Image : HAIDAR MOHAMMED ALI / AFP | Crédit Média : Béatrice Hadjaje | Durée : | Date : La page de l'émission
Béatrice Hadjaje et La rédaction numérique de RTL

Les relations diplomatiques sont rompues entre l'Arabie saoudite et l'Iran. L'exécution d'un chef religieux chiite par Ryad a renforcé les tensions entre les deux pays.Téhéran a accusé Ryad de chercher à aggraver les "tensions" au Moyen-Orient et affirmé que la rupture des relations n'effacerait pas "l'erreur stratégique" qu'a été l'exécution par Ryad du religieux Nimr Baqer al-Nimr. La police saoudienne a été la cible dimanche 3 janvier au soir de tirs qui ont tué un civil dans le village natal de cheikh Nimr, et recherchait les auteurs de cette attaque, selon l'agence officielle saoudienne SPA.

Ce n'est pas la première fois que les relations sont rompues entre ces deux puissances qui cherchent à élargir leur influence au Moyen-Orient. Il y a un antagonisme religieux et géopolitique entre chiites et sunnites qui risque d'alimenter la guerre en Syrie. Cette escalade de violences va alimenter des guerres par procuration. Le Royaume a pris la tête d'une coalition, il y a près d'un an, qui est partie combattre dans son arrière-cour, le Yémen, des rebelles chiites soutenus par l'Iran. Le conflit s'enlise et les derniers événements éloignent la perspective d'un cessez-le-feu.

Des tensions qui se répercutent en Syrie

Téhéran pourrait prolonger le conflit, dans le but d'épuiser l'Arabie saoudite, confrontée à l'effondrement des prix du pétrole. Idem en Syrie. Ce pays cristallise leurs rivalités. L'Iran soutient Barchar al-Assad et l'Arabie saoudite participe à la coalition internationale, menée par son allié historique, les États-Unis. Pour la première fois depuis quatre ans, les deux pays ennemis s'étaient retrouvés il y a deux mois autour de la même table pour les négociations de paix à Vienne.

À lire aussi
Drapeau syrien, illustration moyen-orient
Syrie : la France veut rapatrier des enfants de jihadistes

L'objectif était de trouver une issue politique à la crise, seul moyen pour lutter efficacement contre Daesh. Il est difficile d'imaginer ces deux pays faire preuve de souplesse, notamment sur la question de l'avenir de Barchar al-Assad. Cela devrait jouer en faveur des jihadistes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Moyen-orient Arabie Saoudite Iran
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781163311
Syrie : pourquoi les vives tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran risquent d'alimenter la guerre
Syrie : pourquoi les vives tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran risquent d'alimenter la guerre
REPLAY / ÉCLAIRAGE - Un nouveau seuil a été franchi entre les deux puissances. Une crise a éclaté après l'exécution du cheikh Nimr, un chef religieux chiite, par Ryad.
https://www.rtl.fr/actu/international/syrie-pourquoi-les-vives-tensions-entre-l-arabie-saoudite-et-l-iran-risquent-d-alimenter-la-guerre-7781163311
2016-01-04 17:25:28
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rZ5XAAt16kuR0CSMSHY1Lw/330v220-2/online/image/2016/0104/7781164115_une-manifestation-en-irak-apres-l-execution-du-cheikh-nimr-un-chef-religieux-chiite-par-l-arabie-saoudite.jpg