2 min de lecture Damas

Syrie : "Mes ravisseurs ont fait semblant de m'exécuter", raconte un ex-otage français

TÉMOIGNAGE - Jonathan Alpeyrie avait été enlevé fin avril par une "milice"en Syrie. Il confie l'enfer de sa détention.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Sa prise d'otage n'avait jamais été rendue publique. Jonathan Alpeyrie, un photographe franco-américain, avait été enlevé le 29 avril par une milice en Syrie. Il a, dès lors, passé 81 jours en captivité, attaché à un lit pendant des semaines, sous les bombardements.

Il a également subi deux simulacres d'exécution, comme des tirs au dessus de ses épaules. Après des semaines de négociations et le versement d'une rançon, il a finalement été libéré le 20 juillet dernier. "C'est l'opposition qui m'a enlevé, un groupe d'islamistes, tous barbus, rasés au niveau de la moustache et très traditionnels", témoigne-t-il au micro de RTL.

A ce moment-là, tu te demandes si tu es prêt à mourir

Jonathan Alpeyrie
Partager la citation

"Apparemment, j'ai été trahi par mon fixeur - la personne locale qui aide les journalistes occidentaux à travailler sur place", raconte-t-il. "Un piège a été mis en place. La veille, je l'avais prévenu que je voulais me rapprocher de Damas, ce qu'il a organisé. Nous sommes donc partis en voiture avec deux autres hommes que je ne connaissais pas, puis nous sommes arrivés à un check-point où se trouvaient cinq hommes cagoulés."

À lire aussi
Syrie : première réaction russe aux frappes Russie
Frappes en Syrie: "Mission accomplie", salue Trump sur Twitter

A partir de là, l'enfer commence. "Ils nous ont pointés, nous ont tous séparés, et ont fait semblant de m'exécuter en me mettant à genoux et en tirant plusieurs coups de feu au niveau de ma gorge", poursuit-il, avant d'évoquer le côté "surréaliste" du moment. "On ne se rend pas compte de se qui se passe, on se dit non ce n'est pas possible, ça ne m'arrive pas", ajoute-il.

La hantise d'être égorgé

Le photographe précise comment ses ravisseurs se sont comportés "de manière vache" avec lui. "Une fois, je suis allé aux toilettes sans demander la permission et un de leur combattants m'a mis son fusil mitrailleur sur le front... A ce moment-là, tu te demandes si tu es prêt à mourir, tu es résigné et je me disais : 'au moins si ça arrive ce sera rapide'", confie-t-il.

Je me suis montré très docile et amical avec eux et ils m'ont donné petit à petit un peu plus de liberté

Jonathan Alpeyrie
Partager la citation

Sa plus grosse crainte : être égorgé avec des couteaux. "Pour moi, c'était une hantise particulière", se rappelle-t-il douloureusement. Pendant sa détention, il sera menotté à un lit avec deux menottes et essuiera des coups de pieds et brimades. Il sera même bâillonné lorsque surviennent des bombardements.

Le fait d'apprendre quelques mots d'arabe améliorera sa situation quotidienne. "Je me suis ainsi montré très docile et amical avec eux et ils m'ont donné petit à petit un peu plus de liberté", explique-t-il. Il a par ailleurs tout de même noué des liens d’"amitié" avec l'un de ses gardiens, qui parlait un peu français. C'est lui qui le rassura en lui affirmant que ses ravisseurs voulaient de l'argent, et non l’exécuter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Damas Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7763513210
Syrie : "Mes ravisseurs ont fait semblant de m'exécuter", raconte un ex-otage français
Syrie : "Mes ravisseurs ont fait semblant de m'exécuter", raconte un ex-otage français
TÉMOIGNAGE - Jonathan Alpeyrie avait été enlevé fin avril par une "milice"en Syrie. Il confie l'enfer de sa détention.
https://www.rtl.fr/actu/international/syrie-mes-ravisseurs-ont-fait-semblant-de-m-executer-raconte-un-ex-otage-francais-7763513210
2013-08-01 08:33:00