1 min de lecture ONU

Syrie : les experts de l'ONU quitteront le pays samedi 31 août

L'enquête des experts de l'ONU sur une attaque chimique se terminera vendredi 30 août. Les experts quitteront le pays le lendemain a annoncé Ban Ki-moon.

Les experts de l'ONU en Syrie.
Les experts de l'ONU en Syrie. Crédit : KARIM SAHIB / AFP POOL / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Ils continueront leur enquête jusqu'à demain vendredi, et ils quitteront la Syrie d'ici samedi dans la matinée et me feront leur rapport dès qu'il seront sortis" a indiqué le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon à des journalistes à propos des experts de l'ONU qui enquêtent sur l'utilisation présumée d'armes chimiques.

Il avait déjà indiqué que les inspecteurs avaient besoin de quatre jours pour accomplir leur mission, qui a débuté lundi 26 août. Comme ils n'avaient pas pu travailler mardi 27, la fin de la mission était donc prévue vendredi 30 août.

Le chef de l'ONU a également indiqué avoir parlé mercredi 28 avec le président américain Barack Obama alors qu'une décision sur une frappe militaire en Syrie semblait proche.

Il faut donner une chance à la diplomatie, il faut donner une chance à la paix.

Ban Ki-moon
Partager la citation


"J'ai (...) exprimé le souhait sincère que l'équipe des inspecteurs puisse être autorisée à continuer son travail conformément au mandat des États membres", a-t-il souligné. "Nous avons discuté de la façon dont les Nations unies et le monde peuvent travailler ensemble, en particulier avec les États-Unis (...)", a-t-il ajouté.

À lire aussi
Emmanuel Macron et Donald Trump le 06/06/2019 au cimetière américain de Colleville-sur-mer coronavirus
Coronavirus : Trump et Macron veulent accroître la coopération au sein de l'ONU

Ban Ki-moon s'est à plusieurs reprises exprimé contre de possibles frappes militaires en Syrie. "Il faut donner une chance à la diplomatie, il faut donner une chance à la paix (...)", a-t-il redit à Vienne.

"L'utilisation d'armes chimiques par quiconque, et pour quelque raison que ce soit (...) est un crime contre l'humanité", a-t-il ajouté, et leurs auteurs doivent rendre des comptes. L'attaque chimique présumée du 21 août près de la capitale syrienne aurait provoqué la mort de plusieurs centaines de personnes.

Carte de Damas et des quartiers attaqués au gaz selon l'opposition syrienne que les experts de l'ONU inspectent.
Carte de Damas et des quartiers attaqués au gaz selon l'opposition syrienne que les experts de l'ONU inspectent. Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
ONU Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants