1 min de lecture Bachar al-Assad

Syrie : le pilonnage continue, le plan de paix déjà compromis

La Syrie ne connaît pas de répit, alors qu'entre en vigueur ce mardi le plan de paix international présenté par Koffi Annan, prévoyant le retrait des chars de Bachar al-Assad dans les centres urbains. Les forces du régime bombardent toujours une localité de la province d'Alep, dans le nord, et des chars ont également ouvert le feu dans le centre de Hama. La Turquie hausse le ton. Le premier ministre Erdogan dénonce une violation claire de la frontière commune après des tirs syriens sur un camp de réfugiés syriens à la frontière turque. "Nous prendrons les mesures nécessaires" prévient le Premier ministre turc.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Le plan de paix fortement compromis

De violents combats opposaient toujours mardi armée et rebelles syriens, en particulier dans les provinces d'Alep (nord) et de Deir Ezzor (est), a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui a recensé 13 morts, dont 12 dans les rangs des forces gouvernementales.

L'avenir du plan de paix pour la Syrie élaboré par Kofi Annan semble compromis avec l'exigence formulée lundi par le régime de Bachar al-Assad d'obtenir des garanties écrites de la part des rebelles avant d'entamer son retrait des villes.

Le retrait de l'armée devait débuter ce mardi

Alors que ce retrait est censé débuter mardi et qu'un cessez-le-feu doit entrer en vigueur jeudi à 03h, les forces gouvernementales ont poursuivi le bombardement d'un secteur rebelle proche de la frontière avec la Turquie, faisant des dizaines de morts et de blessés dimanche, selon les opposants.

Kofi Annan s'est lui-même dit "choqué" face à l'escalade "inacceptable" des violences contraire, selon lui, aux engagements pris par le régime syrien.

Paris condamne la poursuite des massacres

A Paris, le ministère des Affaires étrangères Alain Juppé a condamné "avec force la poursuite des massacres perpétrés par le régime syrien" et a renouvelé "son plein soutien et sa confiance" à Kofi Annan.

Par ailleurs un caméraman de la chaîne de télévision libanaise Al Jadeed a été tué lundi par des tirs à la frontière avec la Syrie où il se trouvait avec deux de ses confrères.

Lire la suite
Bachar al-Assad Alain Juppé Syrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7746513745
Syrie : le pilonnage continue, le plan de paix déjà compromis
Syrie : le pilonnage continue, le plan de paix déjà compromis
La Syrie ne connaît pas de répit, alors qu'entre en vigueur ce mardi le plan de paix international présenté par Koffi Annan, prévoyant le retrait des chars de Bachar al-Assad dans les centres urbains. Les forces du régime bombardent toujours une localité de la province d'Alep, dans le nord, et des chars ont également ouvert le feu dans le centre de Hama. La Turquie hausse le ton. Le premier ministre Erdogan dénonce une violation claire de la frontière commune après des tirs syriens sur un camp de réfugiés syriens à la frontière turque. "Nous prendrons les mesures nécessaires" prévient le Premier ministre turc.
https://www.rtl.fr/actu/international/syrie-le-pilonnage-continue-le-plan-de-paix-deja-compromis-7746513745
2012-04-10 08:28:00