2 min de lecture Ban Ki-Moon

Syrie : le Conseil de sécurité doit s'unir pour "agir pour la paix"

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon appelle le Conseil de sécurité à "agir pour la paix" en Syrie.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon appelle le Conseil de sécurité de l'ONU à "agir pour la paix" en Syrie.
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon appelle le Conseil de sécurité de l'ONU à "agir pour la paix" en Syrie. Crédit : Truth LEEM / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit s'unir afin d'"agir pour la paix" en Syrie. Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a lancé cet appel mercredi 28 août alors que la Syrie est sous la menace de frappes occidentales imminentes.

"Le conseil doit s'unir afin d'agir pour la paix", a déclaré Ban Ki-moon lors d'un discours au Palais de la Paix, à La Haye : "nous avons atteint le moment le plus grave de ce conflit". "Il doit utiliser son autorité pour la paix", a ajouté le secrétaire général : "les Syriens méritent des solutions, pas le silence". "La Syrie est le plus grand défi dans le monde aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Moscou risque de bloquer le Conseil

Les États-Unis et leurs alliés se disent prêts à mener une action militaire contre la Syrie, qu'ils ont accusée d'avoir perpétré le 21 août un massacre aux armes chimiques. La Russie estime de son côté qu'une solution militaire en Syrie déstabiliserait le pays et le Moyen-Orient. Moscou bloquerait toute initiative au Conseil de sécurité en vue d'une action de représailles contre son allié.

L'attaque chimique présumée du 21 août près de la capitale syrienne, qui a provoqué la mort de plusieurs centaines de personnes, a aggravé les divisions russo-occidentales sur le conflit syrien. Les Occidentaux ont accusé le régime syrien alors que la Russie estime que ce sont des rebelles qui ont utilisé des armes chimiques pour discréditer le gouvernement.

À lire aussi
Un homme pleure en sortant des décombres après un bombardement en Syrie le 18 juillet 2016 dans la province d'Alep (illustration) Syrie
Syrie : l'ONU dénonce des "atrocités" à Alep, sur le point de tomber

"L'utilisation d'armes chimiques, par qui que ce soit, pour quelque raison que ce soit, dans quelques circonstances que ce soit, serait une atroce violation des lois internationales", a soutenu le secrétaire général des Nations unies.

Ban Ki-moon a rappelé qu'une équipe d'experts de l'ONU se trouvait près de Damas et enquêtait sur cette attaque chimique présumée. "Quelques jours à peine après l'attaque, ils ont recueilli des échantillons précieux, et interrogé des victimes et témoins", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ban Ki-Moon Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants