1 min de lecture Recep Tayyip Erdogan

Syrie : la Turquie refuse toujours d'armer les combattants kurdes

Appelée à fournir des armes aux combattants kurdes en Syrie, la Turquie a dit non ce dimanche, par la voix de son président Erdogan.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan (illustration)
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan (illustration) Crédit : ADEM ALTAN / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rejeté ce dimanche 19 octobre les appels à ce que la Turquie fournisse des armes aux combattants kurdes en Syrie, accusant le PYD, principal parti kurde en Syrie, d'être une "organisation terroriste".

Selon Erdogan, le Parti d'union démocratique, le PYD, est identique au Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK, interdit, qui mène depuis 30 ans une insurrection pour réclamer l'autonomie du sud-est de la Turquie.

Carte détaillée de la ville de Kobané localisant les différentes zones et les derniers affrontements.
Carte détaillée de la ville de Kobané localisant les différentes zones et les derniers affrontements. Crédit : K.TIAN, J.JACOBSEN, JJ/JK/DMK / AFP

La branche armée du PYD, les Unités de protection du peuple, sont engagées dans de violents combats depuis ces dernières semaines contre le groupe Etat islamique, en essayant de repousser l'assaut des jihadistes sur Kobané.

On aurait tort de s'attendre à ce que nous disions ouvertement 'oui' à notre allié américain de l'Otan pour donner ce genre de soutien.

Recep Tayyip Erdogan
Partager la citation

"Il a été question de livrer des armes au PYD pour former ici un front contre l'Etat islamique. Pour nous, le PYD est pareil au PKK, il s'agit d'une organisation terroriste", a déclaré le président. "On aurait tort de s'attendre à ce que nous disions ouvertement 'oui' à notre allié américain de l'Otan pour donner ce genre de soutien", a-t-il ensuite souligné.

François Hollande a estimé mardi 14 octobre que la Turquie devait "absolument ouvrir" sa frontière avec la Syrie pour permettre d'aider les défenseurs kurdes de la ville syrienne frontalière de Kobané contre l'avancée des jihadistes du groupe Etat islamique.

Le département d'Etat avait ensuite révélé que des responsables américains avaient rencontré le week-end dernier pour la première fois des Kurdes syriens du PYD à Paris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Recep Tayyip Erdogan Proche-Orient Turquie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774899030
Syrie : la Turquie refuse toujours d'armer les combattants kurdes
Syrie : la Turquie refuse toujours d'armer les combattants kurdes
Appelée à fournir des armes aux combattants kurdes en Syrie, la Turquie a dit non ce dimanche, par la voix de son président Erdogan.
https://www.rtl.fr/actu/international/syrie-la-turquie-refuse-toujours-d-armer-les-combattants-kurdes-7774899030
2014-10-19 15:51:09
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_bFxONXdbShVssO3WnBbDA/330v220-2/online/image/2014/1019/7774899045_000-par6363415.jpg