1 min de lecture Al-Qaïda

Syrie : la tête de Bachar al-Assad mise à prix par la branche d'al-Qaïda en Syrie

Le chef de la branche d’Al-Qaïda en Syrie a promis une prime de trois millions d'euros à quiconque tuerait le président syrien. Le chef du Hezbollah libanais est lui aussi visé par cette mise à prix.

À la tête de la Syrie depuis 14 ans, Bachar al-Assad a été réélu pour un mandat de 7 ans ce mercredi 4 juin.
À la tête de la Syrie depuis 14 ans, Bachar al-Assad a été réélu pour un mandat de 7 ans ce mercredi 4 juin. Crédit : AFP / JOSEPH EID
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Effacé derrière les combattants de Daesh, le mouvement al-Nosra, la branche armée d'al-Qaïda en Syrie, est sorti de sa réserve. Dans un enregistrement audio rendu public lundi 12 octobre, le chef, Abou Mohamed al-Joulani, a lancé un véritable appel au meurtre de l'actuel président syrien. Ce dernier s'est engagé à payer "trois millions d'euros à quiconque tuerait Bachar al-Assad et mettrait fin à son histoire".

"Combien de temps encore le sang des musulmans va-t-il couler pour un homme qui aime son pouvoir ?", a-t-il questionné avant d'assurer que la récompense serait versée même si Bachar al-Assad était tué par un membre de sa famille. Par ailleurs, le président syrien n'est pas le seul visé par le mouvement al-Nosra. Deux millions d'euros seront par ailleurs versés à quiconque tuerait le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Al-Qaïda Bachar al-Assad Syrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants