2 min de lecture Assad

Syrie : "La paix est très proche", assure le cousin de Bachar al-Assad

DOCUMENT RTL - Le cousin de Bachar al-Assad, Siwar al-Assad, estime que "la paix est proche en Syrie", qui accueillera bientôt des "élections libres et démocratiques". Écoutez l'entretien qu'il a accordé à RTL.

Siwar Al-Assad, cousin de Bachar Al-Assad.
Siwar Al-Assad, cousin de Bachar Al-Assad. Crédit : Christophe Decroix
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Christophe Decroix

"La Syrie ne va pas rester en guerre pour longtemps. Je suis extrêmement optimiste et je pense que la paix est très proche". Ce sont les mots, pleins d'assurance, que Siwar al-Assad, cousin de Bachar al-Assad exilé en France depuis 1984. Il accorde une longue interview à RTL, ce jeudi 3 octobre.

Cette nouvelle Syrie aura des élections libres et démocratiques

Siwar al-Assad, cousin de Bachar al-Assad
Partager la citation

Siwar al-Assad est le Vice Président de l'Alliance Nationale Démocratique Unie de Syrie, un parti dit d'opposition, en réalité tout à fait toléré par le régime. Il est arrivé en France après que son père, Rifaat al-Assad, a été condamné à l'exil pour une tentative de coup d'État contre son frère Hafez al-Assad - le père de Bachar - en 1984.

A 38 ans, il vit entre Londres, Paris et Genève. Et entrevoit déjà la Syrie de demain. "Cette nouvelle Syrie aura des élections libres et démocratiques", affirme-t-il. "Des inspecteurs du monde entier pourront venir et vérifier le bon déroulement des élections. Si le peuple syrien vote pour Bachar al-Assad, ça sera Bachar al-Assad, et on fera avec." Dans le cas contraire, il se dit "sûr" que le dictateur acceptera de quitter le pouvoir...

La rédaction vous recommande

En attendant, il veut croire que la conférence internationale de Genève 2, qui devrait se tenir mi-novembre, permettra une sortie de crise. "C'est la seule solution qui est en train de se dessiner devant nous. J'y crois, tout le monde devrait y croire, toutes les forces devraient encourager le succès de cette conférence." "Tout le monde se mettra autour de la table et on arrivera à produire une paix", assure-t-il. Il se réjouit de constater que "l'idée selon laquelle on ne veut pas voir Assad autour de la table", soit en train de "disparaître petit à petit".

On arrivera à produire une paix

Siwar al-Assad, cousin de Bachar al-Assad
Partager la citation
À lire aussi
Des bombardements dans la région de la Ghouta, en Syrie, lundi 19 février 2018 Syrie
Syrie : 100 civils meurent dans les bombardements d'une zone rebelle

La mission des inspecteurs chargés d'assurer la destruction des armes chimiques détenues par le régime est à son sens "tout à fait possible" : "Je pense qu'ils ont accès à tous les sites." La résolution de l'ONU impose pourtant un calendrier que tous les experts s'accordent à qualifier d'ambitieux. "Le démantèlement se fera beaucoup plus facilement que dans d'autres pays qui étaient en guerre", balaie Siwar al-Assad.

Je n'ai rien à dire à la France

Siwar al-Assad, cousin de Bachar al-Assad
Partager la citation

Aujourd'hui, ses prises de position par rapport à la France sont plutôt prudentes. François Hollande a décidé de livrer des armes aux rebelles ? "Je n'ai rien à dire à la France", se contente-t-il de répondre. "La France connaît ses intérêts stratégiques. Le devoir du gouvernement français est de protéger et de sauvegarder les intérêts de la France. C'est à eux de décider s'il est dans leur intérêt d'armer les rebelles ou non." A titre personnel, il "le regrette, bien sûr".

Siwar al-Assad a également répondu aux questions relatives à l'information judiciaire ouverte concernant l'immense patrimoine immobilier que lui et sa famille possèdent en France. Écoutez l’interview dans son intégralité :

>
Réécoutez l'interview de Siwar al-Assad, cousin de Bachar al-Assad Crédit Image : RTL | Crédit Média : Christophe Decroix | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assad Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants