2 min de lecture Syrie

Syrie : la coalition internationale bombarde par erreur l'armée syrienne

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni en urgence samedi soir après les frappes de la coalition menée par les États-Unis qui ont tué une soixantaine de soldats syriens.

La coalition américaine a mené 1.676 frappes contre l'État Islamique (illustration)
La coalition américaine a mené 1.676 frappes contre l'État Islamique (illustration) Crédit : AFP / US Air Force / Senior Airman Matthew Bruch
Anne-Sophie Blot
Anne-Sophie Blot
et AFP

Alors qu'un cessez-le-feu a été établi en début de semaine par les États-Unis et la Russie en Syrie, la coalition internationale antidjihadistes a reconnu samedi avoir frappé par erreur une base de l'armée gouvernementale, qu'elle pensait être une position de l'État islamique en Syrie. Le raid, près de la ville de Deir Ezzor (est), a tué au moins 60 soldats syriens selon différentes sources. Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni pour des consultations en urgence samedi soir.

Dans la foulée, Moscou a accusé samedi soir l'"opposition modérée" syrienne, soutenue par les États-Unis, d'avoir "fait échouer" le cessez-le-feu conclu il y a cinq jours. "Ces frappes mettent en danger tout ce qui a été fait jusqu'ici par la communauté internationale", par le Groupe international de soutien à la Syrie comme par Moscou et Washington, parrains du processus de paix en Syrie, a estimé Maria Zakharova.

Le cessez-le-feu en péril

"Des avions de la coalition américaine ont frappé l'une des positions de l'armée syrienne (...) près de l'aéroport de Deir Ezzor" vers 17 heures locales, a affirmé l'armée syrienne. Au moins 80 soldats syriens sont morts selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une organisation disposant d'un vaste réseau de sources dans le pays en guerre, Moscou évoquant 62 tués et une centaine de blessés.

Selon l'OSDH, une vingtaine de jihadistes de l'EI ont péri et des dizaines d'autres ont été blessés par des frappes russes dans la même zone.  Plus tard dans la soirée, la coalition a reconnu qu'elle avait bombardé ce qu'elle pensait être une position de l'EI avant de mettre fin à l'opération dès que Moscou l'a prévenue qu'il s'agissait peut-être de militaires syriens.

À lire aussi
Un officier de la garde républicaine, avec le portrait de Samuel Paty attentat
Les infos de 6h30 - Samuel Paty : ce que l’on sait des liens entre le terroriste et des djihadistes

"Les forces de la coalition pensaient qu'elles frappaient une position de combat de l'EI qu'elles suivaient depuis un certain temps avant le bombardement", a expliqué un communiqué du commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom). 
"La coalition ne ciblerait jamais intentionnellement une unité militaire syrienne", a-t-il ajouté en précisant que la coalition allait se pencher "sur les circonstances de cette frappe". 

La Russie a ainsi demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité. "Nous exigeons de Washington des explications complètes et détaillées, et elles doivent être données devant le Conseil de sécurité de l'ONU", avait déclaré à Moscou la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova. Damas a exigé de son côté que "le Conseil de sécurité condamne l'agression américaine et force les États-Unis à ne pas recommencer et à respecter la souveraineté de la Syrie".

L'ambassadrice américaine Samatha Power a réitéré les regrets de Washington pour la frappe menée contre une position militaire syrienne mais a accusé la Russie de vouloir "monter un coup" en convoquant le Conseil de sécurité.  Elle a également fait valoir "que le régime syrien frappait volontairement des cibles civiles avec une régularité effrayante" et que la Russie ne faisait rien pour l'en empêcher. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Jihadistes Daesh
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants