1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Syrie : la cité antique de Palmyre aux mains de l'État islamique
2 min de lecture

Syrie : la cité antique de Palmyre aux mains de l'État islamique

EN IMAGES - Classée au patrimoine mondial, la ville de Palmyre en Syrie est désormais aux mains de Daesh. La directrice de l'Unesco appelle à "protéger" la cité antique dont les monuments sont menacés.

Le château de la ville syrienne de Palmyre, le 18 mai 2015
Le château de la ville syrienne de Palmyre, le 18 mai 2015
Crédit : AFP PHOTO /STR
James Abbott
Journaliste
Le château de la ville syrienne de Palmyre, le 18 mai 2015
Le château de la ville syrienne de Palmyre, le 18 mai 2015
Crédit : AFP PHOTO /STR
Le château de la ville syrienne de Palmyre, le 18 mai 2015
Située dans le centre du pays, la cité de Palmyre est classée au patrimoine mondial de l'Unesco
"Cette cité sublime et magique est l'expression d'une immense civilisation", a dit Jack Lang
Des vestiges datant de la Rome antique sont menacés par les troupes du groupe terroriste (photo prise le 14 mars 2014)
Après avoir été d'abord repoussées, les forces de l'EI ont pris le contrôle de la cité antique. Photo datant du 14 mars 2014
Quatre années d'instabilité avaient déjà soumis le site à de nombreux pillages
De nombreuses pièces du musée ont toutefois été transférées dans un lieu sûr
Une sculpture représentant une famille riche de la ville antique de Palmyre. Photo prise le 14 mars 2014
Cette photo prise le 14 mars 2014 montre une vue partielle du théâtre de la ville antique de Palmyre
L'entrée monumentale de la cité antique de Palmyre (14 mars 2014)
Une vue générale prise le 18 mai 2015 de la ville syrienne de Palmyre
Le château de la ville syrienne de Palmyre, le 18 mai 2015 Crédits : AFP PHOTO /STR
Située dans le centre du pays, la cité de Palmyre est classée au patrimoine mondial de l'Unesco Crédits : Sana/AFP
"Cette cité sublime et magique est l'expression d'une immense civilisation", a dit Jack Lang Crédits : JOSEPH EID / AFP
Des vestiges datant de la Rome antique sont menacés par les troupes du groupe terroriste (photo prise le 14 mars 2014) Crédits : JOSEPH EID / AFP
Après avoir été d'abord repoussées, les forces de l'EI ont pris le contrôle de la cité antique. Photo datant du 14 mars 2014 Crédits : JOSEPH EID / AFP
Quatre années d'instabilité avaient déjà soumis le site à de nombreux pillages Crédits : JOSEPH EID / AFP
De nombreuses pièces du musée ont toutefois été transférées dans un lieu sûr Crédits : Sana/AFP
Une sculpture représentant une famille riche de la ville antique de Palmyre. Photo prise le 14 mars 2014 Crédits : JOSEPH EID / AFP
Cette photo prise le 14 mars 2014 montre une vue partielle du théâtre de la ville antique de Palmyre
L'entrée monumentale de la cité antique de Palmyre (14 mars 2014) Crédits : JOSEPH EID / AFP
Une vue générale prise le 18 mai 2015 de la ville syrienne de Palmyre Crédits : STR / AFP
1/1

Les affrontements ont déjà fait des centaines de morts à Palmyre (au centre de la Syrie), et à ces terribles pertes humaines pourraient s'ajouter de nombreux dégâts du patrimoine culturel. La ville abrite un site archéologique classé au patrimoine mondial de l'Unesco (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture) et son intégrité est menacée par ces combats sanglants.

De nombreuses personnalités issues du monde de la culture sont montées au créneau pour défendre cette cité antique qui contient des vestiges datant de l'époque romaine, dont des colonnades torsadées, des temples et des tours funéraires. La directrice de l'Unesco, et Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe à Paris, veulent que tout soit fait pour "stopper le massacre".

De nombreuses pièces historiques en lieu sûr

Le directeur des Antiquités syriennes, Maamoun Abdelkarim, a affirmé à l'AFP que "deux roquettes se sont abattu dans le jardin du musée, situé près des ruines, sans faire de dégâts". "Le musée de Palmyre a été vidé il y a quelques semaines et les principaux objets ont été transférés dans des lieux secrets sûrs", a-t-il ajouté. Mais, "il reste des pièces fixées au mur".

Les troupes de l'État islamique ont pris la cité d'assaut mercredi dernier et contrôlent désormais la cité. Selon Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), "les combattants de l'EI sont dans toutes les parties de Tadmor (nom arabe de Palmyre), y compris près du site archéologique" qui se situe dans le sud-ouest de la ville. "Les troupes du régime (syrien, ndlr) se sont effondrées et se sont retirées de toutes leurs positions sans résistance", a affirmé de son côté Mohammad Hassan al-Homsi, un militant originaire de Palmyre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/